Partager la culture

Brest se caractérise par une vie culturelle dense et de qualité grâce à ses équipements d’agglomération et ses structures de quartier, grâce aussi à des artistes aussi talentueux que professionnels et un tissu associatif de qualité. Ici la politique culturelle se construit et grandit sous le signe convivial du « faire ensemble ».

Pour mettre en œuvre une politique culturelle dynamique, la ville de Brest et Brest métropole s’appuient sur les équipements publics opérés en gestion directe. Ce sont le réseau des médiathèques, le Musée des beaux-arts, le Conservatoire de musique, de danse et d’art dramatique, la Maison de la fontaine, la tour Tanguy, le Mac Orlan… S’ajoutent à ces lieux les équipements en gestion déléguée (le Quartz, la Carène, Océanopolis, Brest Arena), en gestion associative (Passerelle, le Fourneau, la Maison du théâtre, la Chapelle Dérézo, le Musée de la fraise et du patrimoine…), ou encore en établissement public de coopération culturelle (Ecole européenne supérieure d’art de Bretagne-site de Brest).

La ville de Brest soutient les associations créatrices de lien social et actives en matière d’éducation populaire. Ce soutien se traduit de plusieurs façons : le versement de subventions annuelles de fonctionnement et/ou d’aide aux projets, des aides techniques destinées à faciliter l’organisation de manifestations dans divers domaines artistiques, des actions culturelles dans les écoles primaires ou la mise à disposition de locaux...

Sur la grande scène culturelle brestoise, ces moyens seraient inaudibles sans le formidable bouillonnement des partenariats noués entre la collectivité et quelque 200 associations culturelles, ainsi qu’avec de nombreux équipements de quartier (maisons pour tous, centres sociaux et patronages laïques) parmi les 23 que compte la cité. A Brest, les acteurs de la culture et les habitants créent ensemble, toute l’année, partout dans la ville et pour tous les publics.

La culture à Brest, c’est aussi le grand nombre de festivals couvrant toutes les esthétiques : les musiques du monde avec No Border ou électroniques avec Astropolis, les contes avec la Grande Marée, le cinéma avec le Festival du film court, la danse avec DansFabrik et la Becquée, le jazz avec l’Atlantic Jazz Festival, le théâtre avec Oups… et de grands rendez-vous organisés sur l’espace public (les Jeudis du port, le Printemps des sonneurs, les rencontres Renc’Arts, la Déambule…). Et quand il s’agit de patrimoine culturel, plusieurs centaines de personnes participent aux « balades en ville » animées par des historiens, chanteurs, poètes, musiciens, cinéastes, urbanistes… sur l’espace public et dans les églises, musées, jardins, entreprises brestois…

Soucieuse de maintenir une vitalité chaque jour renouvelée, la ville de Brest a inscrit à son plan de mandat 2014/2020 de la création d’un pôle culturel et de la Médiathèque des Capucins, la rénovation du Quartz, des travaux structurants pour le musée des beaux-arts, la candidature de Brest au label Ville d’art et d’histoire.

Dans cette rubrique

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.

Dernière mise à jour le : 28 sept. 2016