Valoriser nos déchets

La collecte et le traitement des déchets et le tri sélectif représentent un budget important pour les collectivités. A Brest métropole, labellisée « Territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage » depuis 2015, les investissements dans ce domaine sont à la hauteur de l’objectif à atteindre : 92 % de valorisation pour l’ensemble des déchets en 2018, y compris pour la production énergétique.

Ramassage des ordures ménagères et tri des déchets, entretien des équipements de collecte ou installation de nouveaux conteneurs enterrés, représentent un budget important pour Brest métropole. Cet investissement, indispensable pour le développement et l’avenir du territoire s’avère payant : en 2015, Brest métropole s’est vue décerner par l’Ademe et le ministère de l’Ecologie et du développement durable le label « Territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage », preuve de son engagement et de celui de tous les acteurs du territoire pour une meilleure gestion des déchets. Mais les efforts doivent continuer et l’objectif affirmé pour 2018 est de réduire de 10% les bio-déchets dans les ordures ménagères et de 27 % le tonnage des déchets enfouis. De plus, si les huit communes de Brest métropole contribuent à la valorisation des déchets issus du tri et des ordures ménagères, l’ambition est d’atteindre 92% de  valorisation pour l’ensemble des déchets, y compris pour la production énergétique.

Sur Brest métropole, la valorisation des déchets se fait via l’Unité de valorisation énergétique des déchets du Spernot pour les ordures ménagères (50 000 tonnes par an) et par le centre de tri Triglaz de Plouédern pour les déchets issus du tri sélectif (verre, papier, plastique…) en partenariat avec la société Sotraval, entreprise publique locale de valorisation des déchets pour le nord Finistère.  En effet, si le rôle et la responsabilité des collectivités dans ces domaines sont d’assurer la préservation de l’environnement, la mise aux normes des infrastructures et des outils, ou encore le développement économique en termes de développement durable du territoire, il s’agit également d’anticiper l’avenir en investissant et en mutualisant les ressources industrielles avec d’autres collectivités.

Dans ce domaine, les habitants ont aussi un rôle moteur à jouer. Car davantage de tri du verre, du plastique et du papier et plus de compostage, c’est autant d’incinération en moins et d’économies réalisées pour la collectivité. Tout cela se traduit par une augmentation du nombre de points d’apports volontaires (conteneurs aériens et enterrés) ou encore par l’affichage de campagnes de communication sur les gestes du tri en direction des usagers.

 

Publications

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.

Commentaires (1)

  1. Posté le 15-09-2016 à 08:09 par Jean Paul

    Bonjour, Bénévole à la Cantoche,
    Nous recevons des grosses quantités de denrées alimentaires en fin de DLC. (date limite de consommation)
    La première opération consiste à TRIER pour cuisiner et servir ce qui est consommable.
    Les retours de salle, après service sont aussi compostables. Nous ne pouvons composter les 50 kg (env) de déchets journaliers. Nos poubelles sont trop pleines, trop lourdes à chaque ramassage.
    Quelle serait la possibilité de compostage sur un site dédié au Spernot ou ailleurs ?

    Disponible pour en parler sur place, sur rdv. Je ne suis bénévole, sur place, que deux jours par semaine.
    J P Jouan.
    1. Posté le 19-09-2016 à 17:09 par Brest métropole

      Brest métropole accompagne tous les habitants à composter qu’ils vivent en appartement ou en maison. Elle apporte aussi des solutions adaptées pour les établissements comme le vôtre et plus généralement pour toutes les structures qui génèrent beaucoup de bio déchets sur notre territoire. Si vous souhaitez avoir plus d’information, je vous invite à contacter la direction Déchets-Propreté au 02 98 34 32 10. Bonne fin d'après-midi.
    • 1
Dernière mise à jour le : 17 nov. 2016