Les lacs

L'oeuvre

Marta Pan a des rapports privilégiés avec l’élément Eau présent dans un grand nombre de ses oeuvres comme les sculptures flottantes, les murs d’eau, etc. Pour Brest, l’oeuvre a été conçue comme un parcours d’eau composé d’une succession de lacs d’où émergent des sculptures cylindriques et coniques représentant volcans et montagnes. L’artiste « fonde sa démarche sur trois idées fortes : l’ambiguïté du rapport entre naturel et construit ; la composition harmonique de l’espace ; la dimension initiatique du parcours […]. Marta Pan pensa ce vaste projet comme une composition harmonique, où chaque élément, comme d’ailleurs les vides, contribuerait à structurer l’ensemble. Les « phrases » et les « silences » ainsi obtenus formaient un tout : parcourir l’espace permettait d’expérimenter cette harmonie, d’entrer en résonance avec elle. »

Daniel Le Couédic, Carmen Popescu & Rachel Sattolo, « Art public et projet urbain – Brest, 1970-2000 », décembre 2007, Collection « Art & Société », P.U.R.L'artiste

L'artiste

Marta Pan
« Les lacs » 1988
née le 12 juin 1923 à Budapest (Hongrie)
et décédée le 13 octobre 2008 à Paris.

Après des études aux Beaux-Arts de Budapest, Marta Pan s’installe à Paris en 1947 et prend la nationalité française en 1952. Elle rencontre Brancusi, puis Le Corbusier et son plus proche collaborateur André Wogenscky, qui deviendra son mari. En 1952, dans sa première exposition personnelle, elle inaugure son cycle Charnières, sculptures en éléments qui s’imbriquent dans des formes déjà pures et souples. Elle apprend à travailler le bois et présente en 1956, Teck, sculpture articulable en deux parties pivotantes. Maurice Béjart crée un ballet qui s’appuie sur cette sculpture en scène. Teck est l’aboutissement de ce premier cycle Charnières qui traite de la représentation de la dualité des éléments indépendants qui trouvent leur sens dans la complémentarité. Avec Sculpture flottante (1959-1960) pour le parc de Kröller-Muller à Otterlo, l’artiste réalise sa première oeuvre monumentale. Le mouvement, élément constitutif de l’oeuvre de Marta Pan, y joue un rôle majeur. En parallèle, les cycles se succèdent : Cylindres, Mercure, Cônes, Lentilles. Ensuite, Marta Pan réalisera de nombreuses sculptures monumentales intégrées dans l’architecture pour des espaces publics et urbains.

Publications

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.

Dernière mise à jour le : 17 nov. 2016