Le Bois de Kéroual

Magnifique parc de 56 hectares, ce bois abrite parmi ses essences des espèces locales ou exotiques, comme le romantique tulipier de Virginie, l’érable, le chêne, le châtaignier, le bouleau, le tremble, le robinier, le séquoia, le cryptomeria, le pin Insignis.

Ancienne propriété des Penancoët, comtes de Kerouazle, le manoir de Kéroual, acquis par la Ville de Brest, a aujourd’hui une vocation artistique. Il accueille de nombreux artistes en résidence. Des chorégraphes ou metteurs en scène parmi les plus prestigieux y font régulièrement escale.

Le saviez-vous ?

Louise de Kéroual a séjourné dans ce manoir au 17ème siècle. Proche de la duchesse d’Orléans, Louise est choisie pour l’accompagner en Angleterre en 1670. Au cours de son séjour, Louise ne passe pas inaperçue aux yeux de Charles II. La belle Louise devint la favorite du Roi Charles II, dès lors, elle s’applique à resserrer les liens entre lui et Louis XIV. A tel point que l’on murmure à son sujet : « le ruban de soie qui serre la taille de Melle de Kéroual unit la France et l’Angleterre ». La confiance que Charles II place en sa favorite s’accroit davantage lorsque celle-ci lui donne un fils le 29 juillet 1672. L’enfant est baptisé Charles, duc de Lennox.
En remerciement de cette naissance, Louise est faite comtesse de Fareham, baronne de Patersfield et duchesse de Portsmouth en 1673 et d’Aubigny.
A noter que le prince William Windsor d’Angleterre a pour ancêtre Louise de Penancoët de Kéroualle à la 11e génération par sa mère, Diana Spencer, qui descend à la fois de Charles et d’Anne Lennox, petits-enfants de la duchesse d’Aubigny.

En images

Dernière mise à jour le :