La gestion écologique

Brest métropole s’attache à préserver la santé des usagers et à protéger leur environnement. L’évolution des techniques de désherbage, les nouvelles conceptions d’aménagement et la sensibilisation du public sont désormais une priorité. Ainsi, la métropole a renoncé à l'utilisation des pesticides et autres produits phytosanitaires dans l'entretien de ses espaces verts depuis le début des années 2000.

Désherbage au naturel

Dans le cadre de la politique de protection de la ressource en eau et de l’amélioration de la biodiversité, Brest métropole et les huit communes qui la composent ont entamé au début des années 2000 un processus de limitation et d’abandon progressif de l’utilisation des pesticides dans l’entretien des voiries et espaces verts, avec la mise en place de méthodes alternatives.

Ainsi, Brest métropole a révolutionné ses techniques de désherbage, devenues plus écologiques mais moins intransigeantes avec les plantes indésirables. Les herbes poussent désormais librement au pied des façades (solins), dans les caniveaux et les bordures de trottoirs, et la métropole sensibilise les usagers à ces pratiques avec la campagne de sensibilisation Serial cleaner !. L’objectif de la démarche est de diminuer l’utilisation et la vente des produits phytosanitaires. 

Désherber devant chez soi !

Soyons tous Serial cleaner ! invite les habitants à entretenir eux-mêmes leurs limites de propriété, mais toujours sans produit phytosanitaires. Un guide intitulé Désherbage devant chez soi est disponible dans les mairies des 8 communes de la métropole brestoise.

Pour aller plus loin : Lutter contre les plantes invasives

Une démarche Zéro phyto reconnue

En 2013, Brest métropole et la commune de Bohars ont obtenu conjointement le Trophée Zéro Phyto décerné par la Région Bretagne. 

Bohars : Zéro phyto dans l’entretien des espaces publics, sur les voiries entretenues par Brest métropole (31 km de trottoirs) et sur les espaces verts, les terrains de sport et les cimetières communaux (17 ha).

Brest métropole : Zéro pesticides dans tous les parcs de l’agglomération et sur l’ensemble des surfaces imperméables ; proche du zéro phyto pour l’entretien des espaces verts (10 kg de désherbants sont utilisés en cas d’infestation des massifs par des plantes gênantes de type liseron contre 1000 kg en 1994) ; zéro phyto depuis 2008 pour l’entretien des 1200 km de trottoirs (400 kg en 1998, 200 kg en 2004) ; forte diminution des consommations pour les autres espaces (cimetières et terrains de sport) qui restent de la compétence des communes (- 80% en moyenne sur la période 1999-2012).

En 2013, le Conseil Régional de Bretagne a décerné à Brest métropole le prix « Zéro phyto »

Gestion et aménagement des cimetières

Depuis 2013, les cimetières de Brest ont renoncé aux produits phytosanitaires, en leurs préférant l’engazonnement inter-tombes. Cette nouvelle approche « zéro phyto » permet d’entretenir de manière durable et écologique ces espaces. Les 18 agents du service des cimetières entretiennent les six cimetières communaux, (soit 22 hectares, 13 km d’allées, 60 km de cheminement inter-tombes) par des techniques de désherbage manuelles, mécaniques et thermiques. Le public est invité à adopter ces pratiques destinées à préserver l’environnement. 

En savoir plus : Entretenir sa concession

Le saviez-vous :

Entretenir les espaces publics, parcs et jardins, sans aucun pesticide ni désherbant nécessite de faire évoluer dans le même temps les pratiques professionnelles et les méthodes utilisées de la conception à la gestion.
Conception : Les services Espaces Verts, Voirie et Propreté se coordonnent afin de proposer des aménagements durables avec un entretien écologique. Réduire les surfaces minérales, choisir des espèces locales, intégrer la gestion de l’eau et préserver les zones humides sont les axes majeurs dans les nouveaux aménagements du territoire.

Gestion différenciée et écologique : Brest métropole met en place une gestion différenciée et écologique, visant à ne pas appliquer la même intensité ni la même nature de soins à tous les espaces.

Cette gestion se caractérise par :

  • Une sensibilisation sur les aspects d’écologie et de développement durable auprès du public.
  • Un engagement des espaces verts dans les projets de trame verte et bleue.
  • Une augmentation du taux de végétalisation, de la suppression de l'usage des pesticides, d’une diminution des passages de tontes, de mise en place de secteurs de fauche et d’une meilleure gestion des déchets du jardin (utilisation locale en paillage, compost…)

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.

Dernière mise à jour le : 21 sept. 2016