Les mythologies brestoises - Haut de Jaurès

Le Haut de Jaurès, secteur emblématique de la ville de Brest, poursuit sa mue progressive. La revue Casier(s) en quartier et Brest métropole vous proposent une déambulation dans le quartier, guidée par le fil d’histoires inspirées de ses habitants, de son atmosphère ou de ses mythologies.

La culture, levier du projet urbain

Dans le cadre du renouvellement urbain du Haut de Jaurès, les créations et temps artistiques permettent d’inciter à la découverte d’un secteur qui évolue, de valoriser l’espace public, d’apporter de la couleur dans la ville… Les échanges dans le cadre des temps de concertation ont confirmé ces attentes et envies de projets partagés collectivement.
Une nouvelle étape de ces démarches s’ouvre avec la concrétisation du premier acte du projet Mythologies brestoises, proposé par le collectif Casier(s), qui se traduit par la réalisation de fresques et de bandes dessinées imaginées en lien avec le quartier.

Mythologies brestoises

 « C’est bien connu, les gens normaux n’ont pas d’histoire ? Rien de plus faux. Ces anonymes que l’on croise dans les rues de nos quartiers semblent transparents.
Pourtant, si on leur prête attention, on peut lire à travers. Et les histoires sont là. Chacune et chacun en est riche d’innombrables. Mises bout à bout, elles forment toute une mythologie qui se confond avec la ville. Brest est ainsi cousue, non de fil blanc, mais de fil rouge, de ce fil qu’on tire comme une pelote inépuisable. »
La revue Casier(s) en quartier et Brest métropole vous proposent une déambulation dans le Haut de Jaurès, guidée par le fil d’histoires inspirées de ses habitants, de son atmosphère ou de ses mythologies.
Ces fictions et rêveries apparaissent au détour d’une rue sous forme de fresques, de bandes dessinées, d’une chanson.

Le premier acte dévoile deux histoires :

  • Le Tatoué scénarisé par Arnaud Le Gouëfflec et dessiné par Gildas Java.
    L’histoire d’un marin magnifiquement ou plutôt maléfiquement tatoué...

  • Le Perroquet scénarisé par Arnaud Le Gouëfflec et dessiné par Pierre Malma.
    L’histoire d’une grand-mère beaucoup plus bavarde que son perroquet…

Les œuvres sur l'espace public invitent à la découverte d’un secteur qui évolue, qui se révèle peu à peu. Les choix de localisation incitent à la balade non linéaire de la rue Jean Jaurès : un point d’appel sur le quartier de Saint Marc, très visible,  puis un rebond sur le quartier de Brest-centre sur une place amenée à se révéler prochainement.

Retrouvez les bandes dessinées ci-dessous et en version papier dans les commerces et lieux de vies du Haut de Jaurès !

Actualité

Les bandes dessinées

 

A venir : deux autres fresques et bandes dessinées en 2022 !

Les fresques en images

Contact

Nous contacter

Vous n’avez pas trouvé l’information que vous cherchiez dans cette page ?

Dernière mise à jour le :