Camille Tabeling, présidente d'une coopérative alimentaire

Mis en ligne le

Depuis mars, le supermarché coopératif Ti Coop a pris ses quartiers dans le Haut de Jaurès. Pour Camille Tabeling, la présidente de cette coopérative alimentaire qui regroupe plus de 400 membres, s’installer dans ce quartier avait tout son sens pour un tel projet.

Pourquoi avoir choisi de vous installer dans le Haut de Jaurès ?

"Nous cherchions depuis plus d’un an un local qui soit accessible en transports en commun ou à vélo, mais également en voiture avec des places de parking à proximité. Nous voulions aussi qu’il ne soit pas loin du centre-ville, ni des quartiers dans lesquels les enjeux sociétaux nous permettaient de travailler avec et pour les habitants. Le dispositif du Générateur nous a permis de trouver un local avec une surface de vente de 120 m², avec plus de 100 m² de réserve et de bureaux. Il répondait à tous nos critères et l’aide à l’installation, avec un loyer modéré durant les cinq premières années, a achevé de nous convaincre. Rentrer dans le dispositif a été relativement simple car notre projet était déjà bien avancé. Nous avons pu ouvrir six mois seulement après avoir entamé les démarches. Les équipes de Brest Métropole nous ont beaucoup accompagnés, et nous accompagnent encore aujourd’hui dans nos relations avec notre propriétaire."

Comment marchent les affaires depuis votre ouverture ?

"Elles vont bien : notre panier moyen est plus élevé que prévu, et les gens viennent plus souvent que dans d’autres supermarchés coopératifs. Nous sommes convaincus que c’est lié à notre emplacement, et ça a un impact direct sur nos finances et sur notre projet. Nous avons aussi la volonté de développer nos liens avec le quartier. Nous avons aussi plein d’idées pour faire en sorte que notre supermarché soit encore plus inclusif : organiser des rencontres, des portes ouvertes, travailler avec les acteurs du quartier, etc. Il y a des tas de choses à construire tous ensemble, et nous avons déjà tissé des liens avec des associations comme Héol ou Sked."

Comment vous sentez-vous ici ?

"On s’y sent bien ! Le Haut de Jaurès nous inspire beaucoup. C’est un quartier très vivant, il y a tout le temps du passage et plein de choses à inventer ici. Nous sommes convaincus que ce quartier a un fort potentiel."