Déchets

Les batteries au lithium provoquent des départs de feu au centre TriGlaz

Mis en ligne le

Jetés dans les poubelles jaunes dédiées aux papiers et emballages, de plus en plus d’équipements contenant des batteries au lithium-ion provoquent des départs de feu au centre TriGlaz, à Plouédern, qui réceptionne le contenu des poubelles de la métropole. La vie des agents s’en trouve mise en danger.

C’est un phénomène qui prend de l’ampleur de manière préoccupante.

De nombreux équipements à batterie au lithium-ion sont jetés dans les poubelles jaunes, et le centre de tri TriGlaz, à Plouédern, où est envoyé le contenu des poubelles jaunes de Brest métropole, enregistre actuellement un départ de feu par semaine. Car les batteries au lithium, lorsqu’elles sont endommagées, s’enflamment, et sont susceptibles de provoquer d’importants dégâts. 

Au centre de Plouédern, ces départs de feu ont jusque-là étaient maitrisés  grâce au système incendie, mais ils entraînent l’évacuation du personnel, mis en danger par de tels événements. 

Quels sont les déchets concernés ?

Piles, chargeurs de piles ou de batteries (au lithium, notamment) que l’on trouve dans les ordinateurs portables, les outillages électroportatifs, les aspirateurs balais, les vélos, trottinettes et véhicules électriques, mais aussi dans les batteries de voiture, cigarettes électroniques et certains jouets.

Comment les recycler ?

Ces déchets ne doivent pas être jetés dans la poubelle jaune, destinée aux papiers et emballages

Piles, petites batteries et petits équipements (ordinateurs et téléphones portables…) doivent être déposés en magasin, dans des collecteurs dédiés, ou amenés en déchèterie

Les équipements les plus gros (outillages électroportatifs, vélos électriques…) doivent être amenés en déchèterie. 

Les batteries de voitures sont, quant à elles, à déposer chez le revendeur ou en déchèterie.