Favoriser le développement du numérique et des start-up

Depuis vingt ans, Brest métropole développe une politique ambitieuse favorisant le développement de l’économie numérique et l’appropriation sociale des usages de ces outils. Alors que développement de nos usages du numérique bouleverse la plupart des secteurs d’activité et nos pratiques sociales, cette politique vise à faire émerger une culture commune du 2.0 et à favoriser l’émergence d’entreprises dédiées à ce secteur.

 

Le développement du numérique passe par plusieurs objectifs :

  • soutenir le développement des entreprises du secteur et l’intégration des outils numériques au sein des entreprises traditionnelles,
  • accompagner les initiatives autour de l’expression multimédia et l’appropriation des outils numériques par ceux qui en sont le plus éloignés,
  • accompagner un réseau de l’innovation sociale ouverte et diffuser une culture de la coopération entre tous les acteurs du secteur.

Pour ce faire, de nombreux dispositifs ont été mis au point : 108 points d’accès publics à Internet (PAPI), un appel à projets multimédias annuel (une quarantaine de projets sont soutenus chaque année), un programme « Internet pour tous » en habitat social (accès à Internet et à d’autres types de services informatiques pour 1,10 euro par mois), une cantine numérique, lieu de détection, de stimulation et d’accompagnement des projets, des pépinières spécialisées pour accueillir les start-ups…

Mais point d’ambition sans moyens et c’est pour cette raison que la métropole s’est dotée d’un réseau métropolitain de fibre optique à très haut débit sur plus de 170 kilomètres. La totalité de l’agglomération est équipée en ADSL. Un déploiement FTTH (fibre optique jusqu’à l’abonné) sur toutes les communes de la métropole sera effectif d’ici 2020. Et deux campus numériques vont voir le jour en 2016. Autant d’exemples, non exhaustifs, d’outils qui permettent à la métropole brestoise d’accompagner l’émergence d’une culture commune du numérique.

La reconnaissance de cette culture est d’ailleurs intervenue en 2015 lorsque Brest métropole a obtenu le label French Tech. Avec la forte mobilisation de son écosystème numérique  la métropole et ses partenaires, Lannion, Morlaix, et Quimper ont intégré ce dispositif national qui réunit les métropoles les plus avancées et les plus innovantes dans le domaine du numérique.

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.

Dernière mise à jour le : 28 sept. 2016