Les œuvres d’art du tramway

Le 29 juin 2009, Brest métropole a décidé de jalonner d’oeuvres d’art le parcours emprunté par la première ligne du tramway et de consacrer à ce projet un budget de 1 million d’euros, étant entendu que cette démarche n’était pas obligatoire au regard de la loi.

Cette démarche a pour objet :

De marquer l’ambition de l’agglomération brestoise en matière d’arts plastiques et de soutien aux artistes, avec une attention particulière portée aux spécificités territoriales (historique, géographique, sociologique, etc.),

D’investir l’espace public pour favoriser la rencontre entre création artistique et population, dans la continuité d’une politique de commande publique volontariste à l’échelle d’un territoire caractérisé par la forte présence d’œuvres d’art, qui, pour la plupart, font aujourd’hui partie intégrante du paysage urbain,

D’accompagner la mutation urbaine de l’agglomération accomplie par la réalisation de la ligne de Tramway.

Au total, sept œuvres ont été sélectionnées :

  • Les Tickets collection » / Mrzyk & Moriceau
  • L’Arbre empathique » / Enric Ruiz Geli, à la station Château
  • Les Jetées » / Didier Faustino, à la station Place de Strasbourg
  • Signes de vie » / Olivia Rosenthal et Philippe Bretelle, entre les stations Europe et Pontanézen
  • Le Générateur de Recouvrance » / Pierre Di Sciullo, entre les stations Recouvrance et Les Capucins
  • Les Cylindres vibrants » / Hughes Germain, à la station Dupuy de Lôme
  • Data Horizon » / Sylvie Ungauer, sur le quai de la station Porte de Plouzané

et les 3 oeuvres d'art déjà existantes sur la ligne de tramway :

  • Les lacs » / Marta Pan
  • Recouvrance » / Marcel Van Thienen
  • Arbre à palabres et pavois » / Bénédicte Klène

 

Dernière mise à jour le :