Nathalie, éducatrice spécialisée à la pension de famille Esperanza

Mis en ligne le

Référente de la maison Espéranza, où sont suivies des personnes vulnérables socialement et psychologiquement, Nathalie œuvre avec une équipe de travailleurs sociaux. Tous ont dû renforcer leur accompagnement des vingt résidents.

Je suis mobilisée pour accompagner les résidents physiquement et psychologiquement : leur apprendre à respecter les règles de distanciation, les gestes barrières... Pour ces personnes fragiles, ces chamboulements occasionnent beaucoup de stress. Aussi, leur servir leur repas dans leur studio plutôt que dans le réfectoire collectif n’a pas été une mince affaire.

 

Avec l’équipe, nous avons augmenté nos temps de présence sur site, y compris le week-end pour éviter que les résidents ne se retrouvent seuls et bravent les interdictions.

 

Malgré ce contexte anxiogène, une belle initiative a vu le jour. Un résident s’est mis à redonner vie au jardin à l’abandon. Il a été aidé par cinq ou six autres résidents qui y ont consacré beaucoup de temps et d’énergie. Le résultat est spectaculaire ! Ce projet les a aidés à surmonter le confinement et nous en sommes tous très fiers.

 

 

 

La pension de famille Esperanza compte 20 résidents de 34 à 76 ans.
Une équipe permanente de 4 agents présents en alternance, ainsi qu’un responsable de site.