Emmanuel, directeur de l'école publique du Petit Paris

Mis en ligne le

Avec toute l'équipe de l'école, des agents techniques aux enseignants en passant par les animateurs, Emmanuel, directeur de l'école publique du Petit Paris, n'a pas ménagé ses efforts, pendant le confinement, puis à la rentrée de mai.

J'ai été et je suis mobilisé pour, avec toute l'équipe de l'école, assurer l'enseignement à distance, puis reprendre l'école pour certains, à partir du 13 mai. La fermeture avait été très brutale, et nous avons dû, dans l'urgence, trouver comment accompagner au mieux les enfants à distance.
Cela s'est fait par mail quand c'était possible, par téléphone aussi. Ça n'a pas toujours été facile, mais je crois que malgré tout, cela a sans doute renforcé nos liens avec les familles, et cela a même pu en réconcilier certains avec l'école !
Les familles ont vu les efforts que nous faisions pour les aider chez eux, par téléphone, à accompagner leurs enfants. Une confiance mutuelle s'est installée, et c'est tant mieux.

Il y a ensuite eu la rentrée, qui bien sûr a demandé un travail énorme, de la part de toute l'équipe : agents techniques, responsable de site, concierges, animateurs, AESH... On s'est tous serré les coudes, et ça a fonctionné ! On se trompe, on ajuste, mais ça marche... Parce que, sans doute, nous avons la chance d'avoir une équipe presque au complet pour cette rentrée, pour gérer moins de la moitié de nos effectifs habituels. Autrement, ça aurait été bien plus compliqué !

En temps normal l'école comprends 10 classes, il y en avait 9 à la rentrée du 13 mai.
80 élèves sont revenus en classe dès le 13 mai.