Carole, éducatrice spécialisée auprès des personnes sans domicile fixe

Mis en ligne le

Avec ses collègues éducateurs spécialisés, Carole reste sur le terrain pour accompagner les personnes sans domicile fixe. Une mission qui prend une importance encore plus forte à l'heure du confinement, pour ne pas laisser ceux qui n'ont plus de toit sans solutions.

Je suis mobilisée, avec l'équipe du point Kerros, et en lien avec le CCAS, pour l'accueil des personnes en errance, pour répondre à leurs besoins de première nécessité. Le local d'accueil, reste ouvert pour ceux qui n'ont pas trouvé d'hébergement, pour une douche ou des colis alimentaires, et nous les informons sur leurs droits, les possibilités d'hébergement etc. Nous effectuons aussi une maraude, pour ceux qui ne viennent pas aux institutions : nous nous assurons qu'ils connaissent les possibilités d'hébergement, et pouvons leur octroyer des chèques alimentaires de l’État. Nous assurons aussi le suivi des personnes hébergées à l'auberge de jeunesse, par la ville.

Cette crise, on la vit en équipe, et elle nous aura démontré, s'il en était besoin, que nos collègues partagent nos valeurs : tout le monde fait le maximum pour que ces populations ne soient pas les dernières roues du carrosse ! On se sent évidemment encore plus utiles qu'avant... mais la question ne se pose tout simplement pas : on ne peut juste pas être là pour ceux qui n'ont plus rien !

Quatre travailleurs sociaux présents du lundi au vendredi, travaillant en binôme.
Le point Kerros est ouvert du lundi au vendredi, de 10 heures à 13 heures, pour l'accueil des personnes, les douches et un point laverie.
6 à 10 personnes y sont accueillies au quotidien durant la crise, contre une centaine habituellement.