Construire en secteur protégé

Certains secteurs de la métropole font l’objet d’une protection architecturale et patrimoniale. Il s’agit des secteurs situés dans un rayon de 500 mètres aux abords d’un monument historique (classé ou inscrit), ou, à Brest, dans le périmètre de la ZPPAUP (zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager).

Dans ces secteurs, toute autorisation d’urbanisme est soumise pour avis à l’Architecte des Bâtiments de France. Celui-ci peut donner (ou non) son accord sur le projet, ou assortir celui-ci de prescriptions afin de garantir un traitement qualitatif contribuant à la mise en valeur du patrimoine et des abords du monument.

Démarches administratives

Les démarches à effectuer sont les mêmes que pour le droit commun (dépôt d’un permis de construire ou d’une déclaration préalable selon les travaux envisagés). Il sera nécessaire cependant de joindre un exemplaire supplémentaire de votre dossier.

Le délai d’instruction de la demande est également prolongé d’un mois.

Les abords des monuments historiques

Voici la liste des monuments historiques inscrits ou classés sur la métropole qui génèrent un périmètre de protection (dans un rayon de 500m autour du monument) :

  • Gouesnou : église Saint Gouesnou, arc de triomphe et fontaine, ruines du château de Mesléan
  • Guipavas : Clocher et façade de la chapelle Notre Dame du Rhun, porche de l’église
  • Plougastel Daoulas : Calvaire, chapelle Saint Guénolé, chapelle Saint Jean
  • Le Relecq Kerhuon : Façade sud du manoir de Lossulien et sa chapelle
  • Brest : le château, le Bâtiment aux Lions, la Villa Mathon, l’Hôpital Morvan
  • Sur Guilers, les tumulus de Kerebars font l’objet d’un périmètre de protection modifié.

La zone patrimoniale de Brest

Brest est constituée d’un patrimoine architectural méconnu et pourtant de qualité. Afin de mettre en valeur celui-ci et en faire un facteur d’attractivité, une ZPPAUP a été instaurée sur le centre-ville depuis 2001. Le bilan de l’institution de cet outil réglementaire est largement positif et a permis d’améliorer la mise en valeur du patrimoine brestois (quartier Saint-Martin, immeuble de la Reconstruction du centre-ville notamment…). Aujourd’hui le dispositif évolue et devient une AVAP (aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine). Ce nouvel outil permettra de mieux prendre en compte la question énergétique pour les rénovations et, de manière plus générale, les questions environnementales et paysagères.

Si votre bâti est situé dans la zone patrimoniale, la réalisation de travaux sur votre bien est soumise à une règlementation spécifique :

En savoir plus sur l’AVAP

Immeubles identifiés dans le PLU

Sur le territoire de Brest métropole, 55 immeubles sont identifiés dans le PLU comme bâtiments à protéger, à mettre en valeur ou à requalifier pour des motifs d’ordre culturel, historique ou écologique.  

Pour chaque immeuble recensé, une fiche d’identité définit la situation du bâtiment, la période de construction, ses caractéristiques, sa valeur patrimoniale ou architecturale et les prescriptions qui sont à respecter pour tous travaux d’intervention sur le bâti afin de valoriser ce patrimoine et éviter toute destruction du caractère de l’immeuble.

Prendre connaissance des prescriptions architecturales

Contact

Conseil architectural et urbain de Brest métropole

24, rue Coat-ar-Gueven

29200

Brest

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.

Dernière mise à jour le : 21 sept. 2016