Tout savoir sur l'eau pluviale

Il pleut… et après ? Comment faire pour se brancher au réseau ? Brest métropole vous informe pour savoir l'essentiel sur les eaux de pluie, du fonctionnement du réseau aux bons gestes à adopter sur l'espace public en passant par les aménagements que vous pouvez réaliser chez vous.

Comment ça marche ?

Brest métropole a en charge la gestion des eaux pluviales qui tombent sur le domaine public des 8 communes du territoire : Bohars, Brest, Gouesnou, Guilers, Guipavas, Plougastel-Daoulas, Plouzané et Le Relecq-Kerhuon.

La gestion des eaux pluviales, c'est l'affaire de tous

Le saviez-vous ? il tombe en moyenne chaque année à Brest 1 200 mm de pluie, ce qui correspond à 1 200 litres d'eau/m².

Vos démarches

Vous souhaitez vous raccorder au réseau, signaler un dysfonctionnement ou simplement un renseignement ? Vous pouvez effectuer ces démarches en ligne.

Demander un branchement au réseau d’eaux pluviales


Les conditions de branchement au réseau public d’eaux pluviales, au caniveau ou au fossé sont définies dans le règlement de service public des eaux pluviales de Brest métropole.

Le raccordement est possible sous réserve que toutes les dispositions pour évacuer les eaux sur la parcelle aient été mises en œuvre.

Complétez le formulaire  demande de branchement et adressez-le à la Direction Écologie Urbaine de Brest métropole.

Signaler un dysfonctionnement


Si vous constatez un dysfonctionnement sur le réseau pluvial (avaloir bouché, branchement cassé, bassin de rétention qui ne se vidange pas après plusieurs jours…), signalez-le à Brest métropole.

-    par téléphone au 02 98 33 50 50
-    signalement en ligne : formuler une demande relative à l'espace public

Si l’avaloir est simplement bouché par un amas de feuilles, vous pouvez libérer la grille vous-même en les repoussant. Ce geste  citoyen  permettra peut-être d’éviter une inondation.

Vendre ou acheter un bien : se renseigner et faire contrôler son branchement


Si vous achetez, vendez ou rénovez, veillez à vous renseigner sur la gestion des eaux pluviales de la propriété : les bonnes questions à se poser (plus bas).
Si vous vendez, pensez à informer les futurs propriétaires des aménagements existants pour gérer les eaux.

Depuis 2016, le contrôle des installations privées d’assainissement des eaux usées et pluviales est obligatoire lors d’une vente. Le contrôle est réalisé par la société publique locale Eau du Ponant.
Vous pouvez déposez une demande de contrôle de conformité via notre formulaire en ligne

Gérer et valoriser les eaux pluviales chez soi

L’eau de pluie est une ressource, alors pourquoi évacuer les eaux pluviales très loin et les mélanger avec de l'eau polluée, alors qu'elles peuvent s'infiltrer utilement dans votre jardin ?
Vous souhaitez conserver les eaux de pluie sur votre terrain ? Renseignez-vous sur les techniques et leurs avantages.

Les avantages

Gérer les eaux de pluie à la parcelle, quels avantages?

L’eau de pluie est une ressource :

  • Utilisation de l'eau de pluie pour l'arrosage, le lavage, l’usage intérieur (sous conditions), ce qui engendre des économies sur sa consommation d’eau.
  • Investissement paysager dans un « jardin de pluie » qui peut valoriser votre bien.

Vous contribuez à préserver l’environnement :

  • Protection du milieu naturel en diminuant les rejets en cas de fortes pluies,
  • Diminution des risques d'inondation au sein de la métropole,
  • Amélioration du fonctionnement du système d'assainissement,
  • Préservation du cycle naturel de l'eau en ville, de nos ressources d'eau potable et des usages,
  • Adaptation au changement climatique.

Les techniques

Gérer les eaux pluviales sur sa parcelle, les différentes techniques

De la simple déconnexion de la gouttière à la réalisation d'un puits d'infiltration ou d’un bassin de rétention les techniques de gestion à la parcelle sont nombreuses.

Elles peuvent être associées ou non à un système de stockage et peuvent être panachées en fonction de la configuration du terrain.

Consultez les fiches techniques.(pdf 5.97 Mo)

Un projet d’aménagement ?


Si vous avez un projet de construction, d’extension ou de rénovation, ou simplement une modification de revêtement de sol, soyez vigilant et anticipez la gestion des eaux pluviales de votre aménagement.

Prenez connaissance de la réglementation locale : le règlement de service public des eaux pluviales et le règlement du PLU vous renseignent sur vos obligations et les objectifs à atteindre.

L'entretien


Conservez toujours un accès aux ouvrages d’eaux pluviales pour l’entretien et le renouvellement.

Entretenez régulièrement les aménagements de gestion des eaux pluviales.

La prévention inondation

Se prémunir contre le reflux des canalisations dans les sous-sols

La non-conformité des installations sanitaires privatives peut être à l'origine des inondations : lors de fortes précipitations, les eaux de pluie font monter le niveau dans les réseaux, qui peut parfois atteindre celui de la chaussée. L'eau remonte ensuite dans les sous-sols ou caves.

Afin d'éviter ce phénomène, dirigez les écoulements de bas de rampe de garage vers un puits perdu ou vers une fosse de récupération équipée d’une pompe de relevage.

Dans certains cas, un clapet vanne installé sur les écoulements du sous-sol peut s'avérer suffisant pour stopper le reflux de l'eau vers les habitations.

Chaque propriétaire est responsable de l'entretien régulier de son dispositif contre les inondations. Une vérification du bon fonctionnement des installations est nécessaire à intervalle régulier et de façon systématique avant et pendant la période des orages, de mai à septembre.

Les bons gestes

Au quotidien, nous pouvons tous faire un bon geste pour la préservation de nos ressources en eau.

Des eaux pluviales et des eaux usées bien séparées

Les non conformités de branchement au réseau génèrent des rejets souillés vers les milieux naturels responsables de contaminations bactériologiques dans les cours d’eau et sur les plages.

Pour préserver nos ressources en eau, et se baigner à la belle saison dans une eau de qualité : Séparer les flux et conserver les eaux pluviales à la parcelle.

Le contrôle de conformité d’un bien est obligatoire lors d’une vente. Des aides pour la mise en conformité existent. Renseignez-vous auprès d’Eau du Ponant.

Des avaloirs de pluie et ….rien d’autre.


Les avaloirs collectent et décantent les eaux qui ruissellent sur la voirie de Brest métropole. Ils sont raccordés au réseau unitaire (l’eau est alors traitée par les stations d’épuration) ou au réseau pluvial avant de rejoindre le milieu naturel (ruisseau / mer).

L’avaloir n’est pas une poubelle.

 

Questions fréquentes

Eaux pluviales


Que dois-je faire si la gargouille de mon immeuble/maison est encombrée ou bouchée ?

C’est au propriétaire du bien d’en assurer l’entretien courant.

Eaux pluviales


Que dois-je faire en cas d’avaloir bouché ?

Si vous remarquez qu’un avaloir est bouché, signalez-le à Brest métropole.

Eaux pluviales


Je souhaite me raccorder au réseau public d’eaux pluviales. Comment dois-je procéder ?

Les conditions de branchement au réseau public d’eaux pluviales, au caniveau ou au fossé et les caractéristiques des eaux admises sont définies dans le règlement de service public des eaux pluviales de Brest métropole.

Le raccordement est possible sous réserve que toutes les dispositions pour évacuer les eaux sur la parcelle aient été mises en œuvre.

Pour faire votre demande : complétez le formulaire «  demande de branchement » et adressez-le à la Direction Écologie Urbaine – Service Eaux Pluviales.

Eaux pluviales


Je vends mon bien, dois-je faire contrôler mon installation d’eaux pluviales ?

Oui, le contrôle des installations privées d’assainissement et d’eaux pluviales est obligatoire depuis 2016. A l’occasion de la vente d’un bien (maison / appartement, local d’activité) vous devez procéder au contrôle de la conformité de la partie privée de votre branchement d’eaux usées et d’eaux pluviales. Ce bilan est obligatoire. Il est valable 3 ans sous réserve de non modifications des installations contrôlées.
Le contrôle est effectué par la SPL Eau du Ponant.

 

Eaux pluviales


Je vends mon bien, dois-je faire contrôler mon installation d’eaux pluviales ?

En cas d’inondation sur ma propriété, que dois-je faire ?

Si les eaux du domaine public ont inondé votre bien, vous devez contacter votre assureur pour déclarer le sinistre. Un expertise sera établie à votre domicile pour estimer vos dommages.

En cas d’urgence, contactez les services de secours.

 

Eaux pluviales


J’achète / je vends un bien , je me renseigne sur les eaux pluviales?

Avant de vendre ou d’acheter, il peut être utile de connaitre quelques informations sur les eaux pluviales. Par exemple :

  • Sur quel bassin versant est située la propriété ?
  • Est-elle en secteur unitaire ou séparatif ?
  • Comment sont évacuées les eaux pluviales ? Branchement, puits d’infiltration…. le contrôle de conformité permet de connaître le mode d’évacuation des eaux pluviales.
  • Existe-t-il une servitude de réseau pour ce bien ? le notaire peut vous renseigner sur la présence d’une servitude de passage de canalisation sur votre parcelle. Si vous constituez une servitude de canalisation ou d’écoulement sur la propriété mentionnez-la dans l’acte notarié.
  • La propriété a elle déjà été inondée?

 

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.

Dernière mise à jour le :