Culture

Les rendez-vous maritimes : 3 juillet 1940 : Mers el-Kébir

à partir de 18h30

Service historique de la Défense - Marine
rue du commandant Malbert
29200 Brest

1940 : la France a perdu la guerre et signé l’armistice avec l’Allemagne ; la Grande-Bretagne craint Premier que la Marine française ne se mette à la disposition d’Hitler.
Dans un désir de conciliation, l’Amiral Somerville adressa au vice-amiral Gensoul, commandant l’escadre, un télégramme imposant un ultimatum dont le terme échouait six heures plus tard.

Dans un désir de conciliation, l’Amiral Somerville adressa au vice-amiral Gensoul, commandant l’escadre, un télégramme imposant un ultimatum dont le terme échouait six heures plus tard. Quatre choix lui étaient proposés : se rallier à la Royal Navy, aller aux Antilles pour désarmer les bâtiments, se déplacer sous bonne escorte vers un port britannique, ou le sabordage. Face au refus des autorités françaises, l’opération « Catapult » est déclenchée par la Grande-Bretagne ; elle vise à neutraliser la flotte française. Le bilan est terrible (1300 morts français) ; 3 cuirassés hors de combat, et 2 autres très endommagés. 

Jean-Baptiste Bruneau, historien et maître de conférences à l’UBS retracera ce fait marquant de l’histoire de la marine durant ce conflit, et nous aidera à mieux en percevoir les tenants et les aboutissants.


Les rendez-vous sont accueillis alternativement à médiathèque des Capucins, au Service historique de la Défense, et au musée national de la Marine. Pour la première année, la Mission du Centre national des Phares intègre l’organisation.

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

Contact : Françoise Nougué
02-98-22-05-39
francoise.nougue@intradef.gouv.fr

Plus d'infos : http://www.musee-marine.fr/content/brest-les-rendez-vous-maritimes