Culture

Concert : Mathias Levy trio & Vincent Peirani + Momentous Saat

 à

Auditorium du Conservatoire
Rue Emile Zola
29200 Brest

Momentous Saat

Fortement influencée par Dave Douglas et Franck Zappa, cette “communauté de son” emmenée par Simon Le Doaré défend une musique franche et ouverte. Chaque instant (“saat” en indonésien) est alors décisif (“momentous” en anglais). 

Simon Le Doaré contrebasse, compositions . Nicolas Péoc’h saxophone alto
Ferjeux Beauny saxophone ténor . Philippe Champion trompette
Nicolas Farrugia vibraphone . Hugo Pottin batterie

Mathias Levy trio invite Vincent Peirani 

Après un hommage très remarqué à Stéphane Grappelli (enregistré sur le violon du maître), l’étoile montante Mathias Levy nous présente sa nouvelle création Uni vers. Le prodige a plus d’une corde à son archet : sensibilité ou finesse du jeu, variété des mondes musicaux qu’il fréquente, son inventivité, l’équilibre entre le passé qu’il assume remarquablement et un avenir façonné par son insatiable curiosité. Sa musique porte en elle une grâce naturelle, une générosité mélodique et une science musicale qui impressionnent.

Au sein d’un trio à cordes original, il développe un univers improvisé singulier. Adepte également de l’ouverture musicale, le violoniste a invité l’accordéoniste généreux et nomade, Vincent Peirani. Fort d’une culture commune qui va de la musique ancienne au jazz le plus actuel en passant par la valse musette, Django, Bartok, Ornette Coleman ou le rock progressif, le groupe se révèle ainsi comme une entité aux multiples facettes.

Mathias Lévy donne à entendre un groupe qui a pleinement trouvé son équilibre. Il confirme qu’il est bien digne de poser son archet sur les cordes de cet instrument marqué de l’empreinte d’un grand artiste, et de l’emmener avec lui dans le XXIe siècle. Dans ce répertoire de compositions personnelles, il mêle influences classique, musique du monde et un « jazz de chambre » solaire et poétique. Cet Unis Vers est rempli de tendresse et de joie de vivre. L’entendre, c’est immédiatement se sentir saisi profondément par une émotion violente. Puis vient l’admiration, constante, pour ces compositions ciselées où le bois chante, pleure, frémit et rugit de sa propre vie.

Mathias Levy violon, compositions. Jean-Philippe Viret contrebasse
Sébastien Giniaux guitare, violoncelle . Vincent Peirani accordéon

Plus d'infos : https://www.plages-magnetiques.org