Culture

Une saison particulière au Quartz

Mis en ligne le

Présentée en mode virtuel ce 26 juin sur le site du Quartz, la saison 2020/2021 de la scène nationale sera des plus vivantes dès le mois de septembre. Et promet de belles surprises, au menu desquelles on notera l’entrée dans la saison nomade de la scène nationale, en chantier à compter d’avril prochain.

Ce sera, « dans tous les sens du terme, une saison extraordinaire » sourit Matthieu Banvillet, directeur du Quartz, en évoquant la programmation de la scène nationale pour les mois à venir. 
L’ordinaire n’aura effectivement pas sa place dans ce beau programme. Parce que la crise du Covid-19 est passée par là, mettant un terme avancé à la saison 2020 : « Nous avons dû annuler une quinzaine de spectacles au printemps, et nous allons réussir à en reprogrammer environ un tiers… cette nouvelle saison s’annonce donc particulièrement dense »

Dedans/dehors

Mais la particularité de cette nouvelle proposition artistique tiendra aussi dans bien d’autres éléments, dont le plus marquant sera sans doute une saison « dedans » et une saison « dehors ». « A partir du mois d’avril 2021, Le Quartz entamera une période de travaux de deux ans. Nous avons voulu donner, à partir de là, un aperçu de ce que seront les deux saisons nomades qui s’annoncent… Je crois que ce sera un feu d’artifice de propositions à l’image de deux saisons à venir qui s’annoncent palpitantes », promet Matthieu Banvillet. 

Échappées belles

La programmation, d’ores et déjà disponible en ligne sur le site du Quartz, a effectivement de quoi réjouir plus d’un amateur de culture, et ce, que le spectacle se joue dedans ou dehors ! 
Pour la première partie de saison, le top départ sera donné dès le 23 septembre avec la création du collectif OS’O, X. Une projection dans le temps et l’espace qui donnera le ton de la saison ! Autre belle surprise à suivre, du 24 au 26 septembre, avec le retour de Miossec sur la grande scène, pour Boire, écrire, s’enfuir… 25 ans après la sortie de Boire, en 1995 ! 
Les semaines s’égreneront ensuite, pleines de jolies surprises, mêlant danse, théâtre, cirque, spectacles jeune public, festivals... 
Puis viendra le temps du dehors, à l’heure du printemps. A compter d’avril, le Quartz se jouera donc hors les murs, des Capucins à la Maison du théâtre, en passant par le Mac Orlan, mais aussi le Rïnkla Stadium, un camion semi-remorque… ou des chapiteaux surprise ! Des échappées belles en pagaille à venir donc, qui promettent une belle saison de transition !