Sport

Un nouveau terrain synthétique à Brest

Mis en ligne le

Intégré au nouveau quartier de la Fontaine Margot, le complexe sportif du même nom prend tournure. Depuis la rentrée, les pratiquants disposent d’un terrain synthétique adapté à leurs besoins.

La ville de Brest a livré, à la rentrée de septembre, la première phase de travaux du complexe sportif de la Fontaine Margot. Ce terrain synthétique sera complété, d’ici à la fin du mandat, par un autre terrain, cette fois classé National. 

Un équipement en cœur de quartier

Sur le tout nouveau terrain synthétique de la Fontaine Margot, les jeunes pratiquants de l’ASPTT et de la Légion Saint-Pierre ont déjà pris leurs marques.
L’’équipement vient répondre à des besoins qui vont aller crescendo, avec la croissance à venir du quartier. A terme, plus de 1 000 nouveaux logements sont en effet prévus sur ce nouveau pan de ville. 
Pour cette première phase de travaux, entièrement financés par la ville de Brest pour un montant de 1,2 millions d’euros, le chantier a permis de livrer un beau terrain synthétique : « De quoi permettre une utilisation plus rationnelle que sur les terrains en herbe, notamment l’hiver », a rappelé François Cuillandre, maire de Brest, en venant découvrir l’équipement ce mercredi 13 octobre. 

Dimension environnementale

Une attention particulière a été portée au volet environnemental : « On est sur du granulat de liège, une des conditions posées par la collectivité pour ce chantier, dans la logique du respect de l’environnement. Le drainage et les infiltrations ont aussi été prévus pour que l’eau ne parte pas s’écouler dans la nature », précise Philippe Lohou, de la direction des sports de Brest métropole. Des vestiaires modulaires ont aussi été installés. 
Le terrain sert d’ores et déjà à deux clubs du quartier, l’ASPTT et la Légion Saint-Pierre, ainsi qu’aux collégiens voisins de la Fontaine Margot. L’accès est enfin laissé libre aux habitants du quartier qui souhaitent pratiquer librement. 

Un second terrain à l’étude

Les études sont en cours pour la seconde phase du chantier, qui prévoit, dans les 4 à 5 ans à venir, la livraison d’un second terrain classé National, avec gradin, qui permettra d’accueillir notamment des matchs de Coupe de France.