Nautisme

The Transat : Charleston comme port d'arrivée en mai 2020

Mis en ligne le

Brest s’inscrit décidément dans le paysage de la course au large. Pour la première fois, la légendaire The Transat partira ainsi du port brestois en mai 2020. Pour fêter son 60e anniversaire, la doyenne des courses transatlantiques en solitaire s’offre un nouveau port d’arrivée. Ce sera Charleston, en Caroline du sud, pour les 350 ans de la ville.

C’est probablement du côté du 5e bassin du port de commerce de Brest que les plus grands navigateurs se retrouveront, en mai 2020, pour s’élancer dans le Graal des courses au large en solitaire : The Transat. Une très belle nouvelle pour Brest, qui renforce ainsi son statut de grand port de départ des défis maritimes au long cours. 3 500 milles seront à parcourir pour rallier le port de Caroline du sud.
Pour Charleston, voilà une belle occasion de mettre en lumière les 350 ans de la création de la ville : « Je ne peux penser à une meilleure façon de célébrer la riche histoire maritime de Charleston que d'être ville d'arrivée de cette course historique The Transat », a commenté le président du comité directeur de l'anniversaire de la ville de Caroline du sud. 

« Course mythique »

 

« Cela fait des années que Brest souhaite revenir dans le circuit de la course au large. Le port de Brest est connu pour les grands records autour du monde, mais nous souhaitions voir une grande course partir d’ici. Avec The Transat, on est dans une course mythique, qui fera événement au niveau régional, national et international », se réjouit François Cuillandre, maire de Brest et président de Brest métropole. 

Etape supérieure 

 

Organisé par OC Sport Pen Duick, filiale du groupe Le Télégramme, la course légendaire fêtera de plus sa 60e édition à Brest, une première pour cette transatlantique anglaise, qui relie l’Europe aux Etats-Unis, « par la face nord de l’Everest », image Hervé Favre, Pdg d’OC Sport Pen Duick. « Il nous fallait faire passer cette course à une étape supérieure, et la faire partir de France constituait une bonne opportunité», rappelle-t-il. La course, jusque-là au départ de Plymouth, commençait en effet à s’essouffler et « il n’y avait pas meilleur endroit que le port de Brest pour repartir », estime l’organisateur. 

La Ligue 1 de la voile ! 

 

Pour Edouard Coudurier, Pdg du groupe Le télégramme, la fierté est tout aussi palpable : « Nous voulions évidemment depuis longtemps créer un grand événement nautique d’importance à Brest. Je suis donc heureux que les discussions aient abouti. Brest vient de passer en Ligue 1 pour le foot, et avec The Transat, elle passe aussi en Ligue 1 dans le domaine de la voile ! ».
Le spectacle s’annonce grandiose dans les eaux brestoises, avec quelque 40 bateaux, issus des quatre grandes classes déjà présentes sur la Route du Rhum. Et à la barre, les meilleurs marins du monde !  

En amont des fêtes maritimes 

Un bel événement donc en préparation pour la ville, et un sacré coup de projecteur sur son port, à deux mois des fêtes maritimes internationales de Brest 2020, qui se dérouleront du 10 au 16 juillet !    

 

Rappelons que The Transat est la plus ancienne course transatlantique en solitaire entre l’Europe et les États-Unis. Disputée contre les vents dominants, elle est réputée pour être la plus difficile, la plus exigeante de toutes. Vainqueur de la première édition de l’épreuve en 1960, Sir Francis Chichester avait mis 40 jours pour traverser l’Atlantique. 60 ans après, les plus rapides devraient traverser en 8 jours seulement…