Economie, entreprises, Territoire

Sur Brest métropole, des ambitions touristiques affirmées

Mis en ligne le

Identifié comme un puissant vecteur d’attractivité, le volet touristique fait désormais partie intégrante de la stratégie métropolitaine de développement économique (SMDE). Brest métropole dispose, en la matière, de nombreux atouts sur lesquels elle veut s’appuyer.

Présentée le 18 octobre dernier, la nouvelle vision de la “SMDE cap 2030” ne se fera pas sans un volet touristique.

« En se métamorphosant, en accueillant de nombreux événements internationaux, notre métropole a changé d’image, observe Michel Gourtay, vice-président de Brest métropole en charge de l’économie.  C’est cette transformation que nous devons accompagner en intégrant aujourd’hui, réellement, le volet touristique dans notre volonté de développer l’attractivité de la pointe bretonne. »

Source d’emplois, levier d’attractivité pour les entreprises, le tourisme urbain « doit devenir un des points d’appui » de la “SMDE cap 2030”, poursuit l’élu.
Raison pour laquelle une phase de travail collectif avec quelque 200 participants, acteurs et professionnels du tourisme ou citoyens, a d’abord permis de poser un diagnostic complet du territoire en matière de tourisme, et de poser les bases qui permettront d’orienter des actions en faveur du développement touristique.

Trois enjeux thématiques

  • S’affirmer comme une destination de tourisme urbain pour passer d’une destination d’excursion à une destination de court-séjour ;
  • Conforter la place de la métropole brestoise sur le marché du tourisme d’affaires ;
  • Incarner et faire vivre la “maritimité” de la métropole à travers l’expérience touristique.

« L’un des buts est de permettre à l’offre touristique de notre territoire d’être étalée sur toute l’année et pas uniquement de manière saisonnière, analyse de son côté Armel Gourvil, vice-président de Brest métropole en charge du tourisme. Il existe une forme de concurrence tout à fait légitime dans le secteur touristique et c’est à nous, à la pointe bretonne, de faire valoir nos nombreuses forces. »

Quelques pistes

  • Affirmer les transformations de sites touristiques tels l’espace entre le port du Château et le 1er bassin, ou le Moulin Blanc ;
  • Assurer la “mise en tourisme” du phare du Minou, à Plouzané ;
  • Travailler à la mise en place d’une navette maritime reliant Le Relecq-Kerhuon, Plougastel-Daoulas, Brest et Sainte-Anne du Portzic ;
  • Lancer une étude de faisabilité concernant une aire d’accueil de camping-cars dédiée
  • Développer la filière croisière, portée par une croissance forte à Brest (+ 70% de croisiéristes entre 2013 et 2019)…

 

Le document Tourisme SMDE Cap 2030 est consultable sur notre page SMDE Cap 2030 : une stratégie collective