Citoyenneté, Collectivités

Stop aux agressions des personnels du service public !

Mis en ligne le

Confrontée à une hausse des agressions physiques et verbales de ses agents, Brest métropole alerte sur la question, à travers une campagne d’affichage sans ambiguïté.

Des usagers nerveux, des agents du service public qui trinquent… Ces dernières années mais plus encore ces derniers mois, les signalements d’agression d’agents du service public sont en hausse, partout en France. Touchée par le phénomène, Brest métropole réagit et lance une campagne d’affichage pour sensibiliser au sujet. 

Des agressions en hausse 

 

Depuis de nombreuses années, nous faisons le constat de conduites agressives des usagers vis-à-vis des agents de nos services en lien direct avec le public. Cela peut toucher les agents du stationnement, ceux du centre communal d’action sociale mais aussi les agents de propreté sur le terrain ou encore ceux de la plate-forme téléphonique », relève Bernadette Abiven, vice-présidente de Brest métropole en charge des ressources humaines. 

Ces derniers mois notamment, les signalements d’agressions subies par les agents ont marqué une forte hausse (+36 % en 2021), « avec un passage à l’acte plus fréquent, des menaces physiques notamment », précise Emmanuelle Rivoallan, directrice des ressources humaines de la collectivité. 

Plus de femmes visées 

Depuis 2018, le nombre de signalements est ainsi passé de 54 à 75.« Mais on sait qu’il y en a plus, parce que toutes les agressions ne nous sont pas signalées, même si nous incitons les agents à le faire », rappelle Bernadette Abiven. Autre phénomène inquiétant : les agents femmes sont les plus nombreuses à faire l’objet de ces agressions. 

Lourdes conséquences 

Dans la collectivité, les agents en contact direct avec le public sont formés à la gestion des conflits et des procédures de soutien et d’accompagnement des agents agressés, de poursuite des auteurs quand ils sont identifiés aussi, existent d’ores et déjà. Mais cela n’empêche pas les agressions de faire leur œuvre, conduisant à de plus en plus en plus d’arrêts de travail (670 jours en 2021). 

« On travaille pour vous, pas contre vous »

Pour toutes ces raisons, et pour mieux lutter contre une « agressivité latente », Brest métropole lance donc une campagne d’affichage sur le sujet. Intitulée Stop aux agressions des personnels des services publics, elle vise à sensibiliser le plus grand nombre sur la nécessité de respecter les agents. « On travaille pour vous, pas contre vous », rappelle aussi le message. Un rappel bienvenu de l’implication quotidienne des personnels au service du public, et tout particulièrement lors de la crise sanitaire : « S’ils n’avaient pas été là durant cette période, le quotidien de tous aurait été bien plus compliqué », rappelle Bernadette Abiven. 

La campagne d’affichage se déroulera du 2 au 18 mai, et sera renouvelée à l’automne prochain.