Santé, Sport

Sport santé : le beau défi de quatre Finistériennes

Mis en ligne le

Dans quatre mois, quatre Finistériennes vont se lancer à l’assaut d’un raid sportif de haut-vol, en Islande. Objectif : récolter des fonds pour permettre aux enfants brestois hospitalisés de bénéficier d’activités sportives durant leur séjour.

Permettre aux enfants hospitalisés du CHRU de Brest de bénéficier de séances de sport adapté : tel est l’objectif du pari un peu fou dans lequel se sont lancées Nadine Enjalbert, Florence Boyé, Sophie Le Moal, et Laurence Lagadec. Pour y arriver, elles ont décidé de participer, dans quatre mois, à un raid féminin de haute volée, en Islande. Un projet solidaire au grand cœur, qu’elles espèrent bien faire connaître du plus grand nombre, afin de récolter les fonds qui leur permettront de mener à bien leur projet au profit des petits malades de Brest.  

Bataille sportive contre la maladie

Le déclic, elles l’ont eu pendant le cancer de Nadine : « Durant la maladie, mon médecin, le Dr Hélène Simon, m’a toujours encouragée à faire du sport, pour mieux lutter contre les effets secondaires des traitements, pour avoir plus d’énergie, et garder le moral aussi ».
De cette bataille sportive remportée contre la maladie, est aussi née une farouche envie de continuer à se battre, pour les autres ! « Nous avons décidé de participer à un raid féminin en Islande, et voulions soutenir en même temps une action en faveur du sport et des enfants », expliquent les quatre amies devenues sportives pour lutter contre le cancer de Nadine.

Une expérimentation positive

Innovéo, le fonds de dotation du CHRU de Brest leur propose alors de mettre leur énergie au service d’un projet du service hémato-onco pédiatrie. « En 2016, nous avons expérimenté l’intervention, une fois par semaine, d’un coach sportif pour les enfants du service oncologie. Les résultats ont été positifs à tous les niveaux : pour aider les malades à se remuscler, mais aussi pour leur redonner le moral, et une confiance en eux », souligne Hélène Pelletier, cadre hospitalière du service. Reste que ce besoin n’est pas prévu dans les comptes de l’hôpital : « Les bénéfices du sport sont reconnus, mais pas financés. En attendant que cela le soit, nous voulons lancer l’activité ici», indique Nadine. 

Cagnotte en ligne

Les quatre néo-sportives ont donc fondé, en juin dernier, leur association, La vie…en rose, et lancé une cagnotte sur Leetchi. Objectif : réunir les 20 000 euros qui assureront le financement de l’activité sur un an. Depuis, les quatre amies cherchent des partenaires, des mécènes, et préparent également une vente aux enchères caritative, qui interviendra à leur retour d’Islande. Mécènes et sponsors sont évidemment les bienvenus pour soutenir au maximum le projet.
Les quatre femmes courent désormais les trails et autres défis sportifs, pour relever un défi qui les fait avancer : du 23 au 27 janvier prochain, elles devront enchaîner, dans l’hiver islandais, une course de 10 km de ski de fond, 15 kilomètres de trail dans la neige, et 8 km de course, avec escalade d’un glacier… Avec à la clé la certitude d’avoir participé à une belle aventure, partagée solidairement avec les petits malades brestois.