Education

Rentrée scolaire : les écoles sont prêtes !

Mis en ligne le

La période estivale donne traditionnellement l’occasion à la ville de Brest de mener de nombreux travaux d’entretien de ses écoles publiques. Zoom sur les écoles de Kerhallet et de Kerargaouyat, cette dernière ayant fait l’objet d’un très important chantier de rénovation énergétique.

Avec sa fresque murale gigantesque qui trône à l’entrée, le groupe scolaire de Kerargaouyat annonce d’emblée la couleur : bienvenue dans une école publique qui vient tout juste d’achever une très belle mue, suite au chantier mené par Brest métropole aménagement (BMA), dans le cadre du programme de rénovation énergétique de certains bâtiment scolaires.
« Nous avons débloqué plus de 14 millions d’euros pour remettre à niveau cinq de nos écoles publiques » a rappelé François Cuillandre, maire de Brest, ce 25 août, lors d’une visite du groupe scolaire. Et Kerargaouyat est la troisième école achevée, après Aubrac et les Quatre Moulins.

Plus de 30 % d'économies d'énergie espérés 

Mené en site occupé, « le chantier de Kerargaouyat a notamment consisté à isoler les bâtiments par l’extérieur, à changer les menuiseries, à repenser le système de ventilation », résume Philippe Cou, directeur technique de BMA. Les économies d’énergie  devraient ainsi atteindre plus de 30 %. 
D’un point de vue purement esthétique, et ainsi que le démontre la fresque de l’entrée, de la couleur a été ajoutée sur les parties extérieures, achevant d’offrir un superbe visage au groupe scolaire, « même si nous n’avions pas vocation à tout rénover », rappelle encore Philippe Cou en arpentant les couloirs de l’école qui, eux, n’ont pas évolué. 
Kerargaouyat terminé, place désormais aux groupes scolaires Langevin et Hauts de Penfeld, dont les livraisons sont programmées à l’été 2022. 

Deux millions d'euros chaque année

« Ces gros chantiers, qui s’appuient sur une enveloppe budgétaire dédiée, ne doivent pas faire oublier que nous menons, traditionnellement et chaque été, de très nombreux travaux dans toutes nos écoles publiques », a souligné de son côté Emilie Kuchel, adjointe au maire de Brest en charge de la politique éducative locale, en appréciant le travail réalisé cette fois à Kerhallet, dans le quartier de Bellevue.
Là aussi, la couleur s’est installée de belle manière, tandis qu’un ravalement des façades a été opéré, que les menuiseries ont été changées, ou que la partie électrique a été remise aux normes.
Chaque année, la ville de Brest alloue 2 millions d’euros à l’entretien courant de son patrimoine scolaire. « Le tout avec un but assez simple, analyse l’élue : que nos écoles garantissent un vrai confort sensoriel à tous ceux qui la fréquentent quotidiennement. »