Education

Rentrée des classes : l'ambition au programme !

Mis en ligne le

Dans les 67 écoles publiques brestoises, la rentrée des classes s’est déroulée ce jeudi 1er septembre, sous un soleil de saison. Au programme : de l’émotion, des nouveautés, et toujours une même ambition au service de l’éducation et de l’épanouissement des enfants brestois.

Pour les élèves des 67 écoles publiques de la ville, cette rentrée scolaire 2022/2023 s’est déroulée ce jeudi 1er septembre, sous les meilleurs auspices. 

50 millions d’euros par an

Pour les accueillir, François Cuillandre, maire de la ville, et une délégation d'élus, dont Emilie Kuchel, adjointe en charge de la politique éducative locale, se sont rendus dans trois groupes scolaires : Dupouy, Hauts de Penfeld et Forestou. Une immersion joyeuse dans l’ambiance de la rentrée des classes. 

Cette année, la ville de Brest affirme plus que jamais son ambition en matière d’éducation. Et pour mener à bien ses ambitions en la matière, elle y consacre comme chaque année quelque 50 millions d’euros. 

Des labels pour une ambition 

Brest est désormais lauréate de trois labels

  • Label cité éducative pour les quartiers de Bellevue et Keredern. Un appui fort aux dynamiques déjà à l’œuvre sur le terrain, et qui va permettre de les renforcer autour des crèches et des écoles publiques des deux quartiers, ainsi que du collège de Kerhallet. L’Etat apporte une contribution financière non négligeable de 990 000 euros sur trois ans. « L’enjeu de la cité éducative est d’accompagner les enfants et les jeunes de 0 à 25 ans. Le but est de développer des projets existant comme l’école ouverte qui permet aux enfants d’accéder à un renforcement scolaire et des activités sportives et culturelles durant l’été », a notamment rappelé Emilie Kuchel ce jeudi 1er septembre.
     
  • Label 100 % éducation artistique et culturelle, qui vise à permettre à tous les élèves d’accéder, au moins une fois dans leur scolarité, à une pratique culturelle, mais aussi de rencontrer des artistes.
     
  • Label ville apprenante de l’Unesco : Brest fait partie des quatre villes lauréates en France et reste par ailleurs labellisée Ville amie des enfants.

Dépasser le handicap

Comme depuis longtemps déjà, la ville réaffirme son exigence d’inclusion pour les enfants en situation de handicap : 

  • 95 % des écoles publiques brestoises sont ainsi accessibles aux personnes en situation de handicap, via un aménagement de plain-pied ou des ascenseurs notamment
  • La ville forme par ailleurs les encadrants des temps périscolaires à la prise en charge des différents handicaps, comme à sensibiliser les enfants à la différence
  • De nombreux dispositifs d’accompagnement des enfants en situation de handicap sont enfin présents dans les écoles publiques brestoises

 

15 classes bilingues

Les familles désireuses de voir leurs enfants apprendre le breton dès le plus jeune âge disposent dès cette rentrée d’une nouvelle classe bilingue à l’école maternelle de Kerisbian, portant à 15 le nombre de classes bilingues publiques sur Brest cette année. 

Une nouvelle cantine ! 

La ville de Brest a renouvelé au printemps dernier le prestataire en charge des cantines des écoles publiques brestoises. Elles servent en moyenne 6 000 repas par jour, et ont désormais pour objectif une alimentation 100 % durable

  • Les repas sont déjà composés à 80 % d’aliments bio
  • Les circuits courts vont être de plus en plus privilégiés

« On a une ambition forte sur le frais, le bio et le local. Une ambition forte aussi sur les tarifs sociaux avec 20 % d’enfants qui profitent de repas gratuits et 35 % des familles qui payent moins d’1,5 € le repas par jour », a rappelé Emilie Kuchel.

Deux nouvelles écoles à réinventer 

La ville a lancé une réflexion autour du groupe scolaire de Kerisbian, dont les bâtiments vieillissants ne correspondent plus aux usages. Une nouvelle école va donc être construite pour un montant de 8,7 millions d’euros, avec une livraison prévue pour le début d'année 2026. Le groupe Ferdinand Buisson va lui aussi faire l’objet d’une réflexion d’ampleur. 

En collaboration avec l’Education nationale, le ville de Brest accueille les élèves de ses écoles publiques selon un référentiel sanitaire pour l’heure en niveau vert, ce qui signifie un accueil des enfants en présentiel et des mesures de brassage et d’aération notamment. La situation pourrait évoluer, en fonction de décisions nationales.