Emploi, formation, Urbanisme

Renouvellement urbain : un nouveau campus à Bellevue

Mis en ligne le

Engagé dans une vaste opération de renouvellement urbain, le quartier de Bellevue poursuit sa mue. A la rentrée 2021, le premier étage du centre commercial Carrefour hébergera un campus dédié à l’insertion, à la formation et à l’innovation. Deux premiers acteurs y feront leur rentrée en septembre.

Une licence arts de l’UBO, et le Disrupt campus : voilà les deux premières formations qui seront accueillies au 1er étage du centre commercial Carrefour actuellement en travaux, dans le quartier de Bellevue, dès septembre 2021.
« On est là dans un chantier exemplaire à plus d’un titre », a expliqué François Cuillandre, président de Brest métropole et maire de Brest, au cours d’une visite de chantier menée le 22 mars, en compagnie de Philippe Mahé, préfet du Finistère. L’ouverture de ces deux formations en plein cœur d’un quartier populaire brestois permettra de faire se rencontrer les habitants du secteur avec de nombreux étudiants, dans une vraie logique de mixité sociale. 

Un chantier expérimental

Mais ce n’est donc pas là la seule exemplarité de ce projet estimé à 1,2 million d’euros (avec des financements de Brest métropole, de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine, et de la Région Bretagne). « Car nous sommes bien dans un chantier expérimental autour du réemploi des matériaux, analyse de son côté Tifenn Quiguer, vice-présidente de Brest métropole en charge de l’urbanisme et de l’aménagement. Ainsi de nombreux matériaux ont été conservés de l’ancienne cellule commerciale détruite, et ils seront réutilisés pour bâtir les nouveaux locaux. On est dans une logique d’économie du réemploi, avec une vraie dimension sociale, puisque le chantier va parallèlement générer plus de 200 heures de travail pour des personnes éloignées du milieu de l’emploi. »

L'expertise des habitants

La naissance de ce vrai campus en plein cœur de Bellevue signe une nouvelle étape du renouvellement urbain en cours dans le quartier, qui permettra à ce dernier, dans les 10 années à venir, de se refaire une vraie beauté. « Il y a déjà eu la réhabilitation de la place de Metz, celle du terrain synthétique de Provence, et puis il y aura l’arrivée de ce campus, souligne Jacqueline Héré, adjointe au maire de Brest en charge du quartier de Bellevue. La suite, nous l’espérons, c’est de pouvoir revenir vers les habitants dès qu’on le pourra, afin que ceux-ci nous aident encore à cerner ce qu’il est possible de réaliser dans ce quartier, comme avec les concertations que nous avons déjà menées avec eux. »

Des évolutions futures

En attendant, et dès la rentrée prochaine, les deux formations s’implanteront donc au premier étage du centre commercial, dans lequel il reste encore un vaste potentiel d’évolution (près de 1 000 m² qui pourront être utilisés une fois que la médiathèque aura été relogée). Le Disrupt campus, porté par l’UBO open factory, et la licence arts offriront tous deux des formations liées au numérique ou au réemploi, autour d’activités liées à l’économie circulaire.