Déchets, Environnement

Réduisons nos déchets : Brest métropole mobilise les acteurs du territoire

Mis en ligne le

Engagée pour la réduction et la revalorisation des déchets, Brest métropole a lancé, le 8 novembre dernier, le programme « Réduisons nos déchets ». Sollicités dans le cadre de cette démarche, habitants et acteurs locaux ont dressé un état des lieux de la situation sur le territoire. Ce vendredi 17 décembre, une restitution de ces contributions a eu lieu à l’Hôtel de ville.

478 kg : tel est le nombre de déchets produits par an et par habitant sur le territoire de Brest métropole. Si ces performances sont bonnes par rapport aux moyennes nationale (496 kg par habitant) et régionale (582 kg par habitant), une marge de progression reste possible.

Une réflexion collective lancée le 8 novembre 2021

Réfléchir collectivement aux actions à déployer pour réduire la production de déchets et limiter l’empreinte environnementale : c’est l’objectif du programme "Réduisons nos déchets" lancé en novembre dernier par Brest métropole.

Six axes de travail ont été identifiés à ce jour : 

  • La mobilisation et l’éco-exemplarité de la collectivité et des services publics,
  • La réduction et la gestion à la source des biodéchets,
  • Le développement de nouvelles formes de consommation (réemploi, consigne, réparation, location, etc.),
  • L’accompagnement des professionnels dans la réduction de leurs déchets,
  • Le développement d’actions transversales (communication, travail collaboratif, etc.).

135 contributions et 180 actions proposées

Pendant un mois, une commission consultative composée d’habitants, d’acteurs économiques, associatifs, scientifiques et institutionnels du territoire a donné son avis et formulé des préconisations sur le sujet. 135 contributions ont permis d'identifier les leviers, les opportunités et les contraintes liés à la gestion et la valorisation des déchets sur le territoire. 
Développement d’ateliers de réparation, accompagnement des activités artisanales dans la gestion des déchets dangereux, sensibilisation dans les lycées, journées trocs… 180 actions ont été proposées lors de cette consultation. 

Prochaine étape : réfléchir collectivement à un plan d’action à partir du printemps 2022.