Commémoration, souvenir

Médaille de la Résistance : Brest commémore le souvenir

Mis en ligne le

La ville de Brest fait partie du cercle très restreint des collectivités récompensées par la médaille de la Résistance française, créée par le Général de Gaulle et décernée à Brest en 1947. Une bâche du souvenir a été installée sur le fronton de l’hôtel de ville ce 16 mars.

« Reconnaître les actes remarquables de foi et de courage qui, en France et à l’étranger, auront contribué à la résistance du peuple français contre l’ennemi et ses complices depuis le 18 juin 1940. »

Créée par le Général de Gaulle en 1943, la médaille de la Résistance française n’a été attribuée qu’à une petite quantité de villes, dont trois villes finistériennes : Plougasnou, l’île de Sein et Brest. Laquelle a été distinguée le 31 mars 1947, il y a 75 ans, et a reçu la médaille le 7 septembre 1960, au cours d’une rencontre entre le Général de Gaulle et le maire de l’époque, Georges Lombard.

« Nous n'oublions pas »

« C’est pour ne jamais oublier que nous avons voulu orner le fronton de l’hôtel de ville d’une bâche commémorative, a expliqué ce 16 mars François Cuillandre, maire de Brest. On y voit d’ailleurs l’échange de médaille entre le Général de Gaulle et Georges Lombard. Il me semble important, encore plus dans les circonstances internationales actuelles, de dire que nous n’oublions rien. »

Un discours partagé par Eric Guellec, adjoint au maire en charge des associations patriotiques et des anciens combattants : « On voit encore aujourd’hui que ni la paix ni la démocratie ne sont des valeurs acquises et universellement partagées… On rappelle par cette bâche l’importance de la mémoire. »

Des commémorations à venir

Pour commémorer le 75e anniversaire de la remise de la médaille de la Résistance française, une cérémonie sera organisée le 1er avril, à 11 h 30, au Monument aux morts, sur l’esplanade du Général Leclerc, et en présence des associations patriotiques et d’anciens combattants. 

L’opération nationale du “Printemps des cimetières” se déroulera quant à elle les 20, 21 et 22 mai avec comme thématique “Les mémoires de guerre”. Dans ce cadre, un temps fort se tiendra le 21 mai, au cimetière de Saint-Martin, autour de la thématique “De l’arrivée des Allemands à la libération de notre ville, Brest résiste”.