Culture, Loisirs

Les musiques sans frontières avec NoBorder !

Mis en ligne le

La 11e édition de NoBorder s’invite sur Brest métropole (et même plus loin !) du 26 novembre au 12 décembre. Cette année encore, les découvertes sonores vont ouvrir en grand nos horizons, et les artistes du monde entier se presser dans de nombreux lieux du territoire. Prêts à danser ?!

C’est un plateau de rêve, du genre de ceux qui font briller les yeux et vibrer les corps, qu’ont préparé cette année les programmateurs de NoBorder : 30 spectacles, dont huit gratuits, des colloques, des ateliers…  C’est que le festival des musiques populaires du monde, qui souffle sa 11e bougie cette année, a réellement pris ses marques sur le territoire... et il n'a jamais eu pour habitude de décevoir un public de plus en plus nombreux. 
« A l’heure où Le Quartz est en travaux, nous allons assister à une édition encore plus nomade que les années précédentes, observe Maïté Rivière, directrice de la scène nationale. D’autant que de nombreux nouveaux partenaires, comme le Fourneau ou le centre d’art Passerelle, ont rejoint l’aventure, et accueilleront donc, eux aussi, de belles propositions. »

Où on survitamine le musette...

NoBorder#11 se jouera donc du 26 novembre au 12 décembre, et trois grands axes semblent déjà dessiner les contours de cette édition à venir : les voix de femmes, l’Occitanie et la transe. Le village NoBorder, quant à lui, s’installera au Vauban autour de l’association Bretagne(s) world sound, co-organisatrice de l’événement. 

Au rang des concerts, artistes et autres propositions à découvrir, pour une liste qui n’a rien d’exhaustif tant NoBorder#11 risque bien d’en mettre plein les yeux et les oreilles : le duo ultra-dansant de Turfu qui survitamine le musette et accompagnera une soirée où se produira également le roi Femi Kuti (11 décembre, La Carène) ; la pop pétillante de Djazia Satour, qui fera vibrer le Vauban (9 décembre) de son folk algérien ; le chœur polyphonique de MuOm, dont les envolées aériennes devraient se réjouir des volumes offerts par le centre d’art Passerelle…

et où on pense aux enfants

Les petits auront également droit de vivre au rythme des propositions sans frontières. Deux spectacles leur seront dédiés, le 11 décembre, avec le marionnettiste africain Olivier Mobeli (au Vauban) et le livre musical “Sopryton ? Complètement Barano !” (au Fourneau), pour les enfants dès 3 ans

Ateliers et colloques proposés par l’association Drom complèteront ce nouveau programme d’un NoBorder qui devrait encore marquer les esprits… et les ouvrir, au rythme d’une musique du monde qui n’en finit décidément pas de faire tomber les barrières.