Environnement

Les explorateurs au chevet de l'océan le 9 février

Mis en ligne le

A l’occasion du premier sommet mondial de l’océan qui se tient à Brest du 9 au 11 février, Océanopolis acts, le fonds de dotation pour la mer, convie des explorateurs du ciel et de la mer à se pencher sur le sort des océans, et à en échanger avec le public. Rendez-vous le 9 février !

A l’heure où le premier sommet mondial de l’océan s’ouvrira à Brest (du 9 au 11 février), le fonds de dotation pour la mer d’Océanopolis, Océanopolis Acts (lire encadré) propose une table-ronde ouverte au public le 9 février à partir de 17 heures, autour de grands explorateurs. Objectif : partager leurs regards, leurs diagnostics et leurs solutions pour préserver les océans fragilisés, convier le grand public à s’intéresser au devenir des océans, avec ceux qui le connaissent sous toutes ses coutures, les explorateurs. 

La mer vue du ciel… ou de la mer !

Pour l’occasion c’est toute une palette de grands noms de l’aventure qui seront réunis ce soir-là à l’auditorium d’Océanopolis. On retrouvera ainsi Jean-Louis Etienne, médecin explorateur et président d’Océanopolis Acts ; Ghislain et Emmanuelle Bardout, explorateurs au sein d’Under the Pole ; Jean-Loup Chrétien, spationaute, mais aussi trois grands navigateurs de course au large : François Gabart, Thomas Rouxel et Roland Jourdain. 
Au programme de la soirée : les témoignages de ces fins connaisseurs de la planète, vue du ciel ou du fin fond des océans ! 

Comprendre et agir

« Il y a cet attrait et cette beauté des océans, et la nécessité de les protéger. Et nous devons tous travailler ensemble, pour continuer à rêver… mais aussi à faire que les océans continuent à nous protéger, à réguler le climat… », souligne ainsi  Jean-Louis Etienne. « L’océan est un tapis sous lequel on cache notre poussière : ce sont nos activités qui salissent les océans, et il faut qu’on se mette tous d’accord là-dessus ! Nous sommes tous des « merriens », et il faut faire passer le message » abonde Roland Jourdain. 
Des constats à partager avec le plus grand nombre donc, pour entraîner un changement des comportements, mais aussi une prise de conscience que des solutions sont possibles, dès aujourd’hui, pour sauver la planète mer… 

Sur réservation 

La soirée, gratuite, pourra se partager sur place, sur réservation obligatoire préalable en ligne. Elle sera aussi retransmise en direct sur Youtube , puis en replay à l’issue.