Education

Les écoles publiques brestoises prêtes pour la rentrée !

Mis en ligne le

Grands travaux, entretien de l’existant et nouvelles manières de penser l’avenir ensemble : à quelques jours de la rentrée, les 67 écoles publiques brestoises sont prêtes pour l’accueil des élèves et des équipes enseignantes, le 1er septembre.

Qu’il s’agisse de grands chantiers achevés, avec la réouverture du groupe scolaire des Hauts de Penfeld après un an de travaux et celle de l’école publique Langevin, de travaux de maintenance des équipements existants, ou d’aménagement participatif des espaces collectifs des scolaires, les travaux s’achèvent comme chaque été dans les 67 écoles publiques brestoises. La cloche de la rentrée peut sonner ! 

Rénovation énergétique

Les deux derniers grands chantiers de rénovation énergétique (lire encadré) dans les écoles publiques brestoises ont été livrés cet été. Le 1er septembre, les élèves et leurs enseignants pourront ainsi découvrir leurs « nouvelles » écoles, aux groupes scolaires Langevin et hauts de Penfeld. 
Ce vendredi 26 août, François Cuillandre, maire de Brest, Emilie Kuchel, adjointe à la politique éducative locale et Yann Guével, adjoint aux finances, ont pu découvrir le résultat de ces travaux en visitant notamment l’école des Hauts de Penfeld. Durant un an, les élèves et les équipes enseignantes ont été scolarisés à Kerichen, tandis que la transformation de leur école s’opérait.
Jeudi prochain, ils et elles s’approprieront des locaux isolés par l’extérieur, avec éclairage Led pour économiser de l’énergie, ventilation pour la qualité de l’air, ou encore huisseries remplacées. Le chantier, piloté par Brest métropole aménagement, comprend aussi un volet de sensibilisation des usagers aux économies d’énergie. Budget : 3,6 millions d’euros, avec un engagement de résultats à 26 % d’économies d’énergie par rapport à l’existant. 

Mieux aménager les espaces extérieurs

Les élus ont ensuite pu visiter deux autres écoles. Au groupe scolaire de la Pointe, à Recouvrance, c’est la cour de la maternelle qui a fait l’objet de toutes les attentions, avec un aménagement permettant des usages diversifiés et des accès aux espaces naturels (budget 100 000 euros).

C’est dans le même esprit que des travaux ont été entrepris au groupe scolaire Kerhoas, à Saint-Marc. Les enfants y ont imaginé leur cour idéale, avec une volonté manifeste d’un retour à la nature. Leur vœu va progressivement s’exaucer dès la rentrée, puisque les services de la collectivité ont démarré un chantier permettant d’aménager une rivière et des espaces végétalisés aux abords de l’espace sportif, le tout permettant une meilleure infiltration des eaux dans le sol… et offrant aux enfants de multiples usages des espaces extérieurs. 

Entretien permanent

Ces quelques chantiers emblématiques n’empêchent pas la ville de continuer, tout au long de l’année à maintenir le patrimoine scolaire. En 2022, un budget de 1, 6 million d’euros y est consacré, afin d’assurer : 

  • la sécurité du public accueilli
  • la préservation des équipements (étanchéité des façades et des couvertures
  • la pérennité de la fonction du bâtiment 
  • l’amélioration des locaux pour un meilleur accueil des élèves 

La ville de Brest a lancé un chantier d’envergure pour la maîtrise des consommations d’énergie dans 5 écoles publiques (Aubrac, Quatre Moulins, Kerargaouyat, Langevin et Hauts de Penfeld). Ces cinq établissements désormais rénovés devraient permettre des gains de l’ordre de 35 % sur les factures d’énergie. Budget total pour les cinq chantiers : 22 millions d’euros.