Culture

L’emoji drapeau breton attend la mobilisation !

Mis en ligne le

Lancée par l’association .bzh, qui a notamment géré l’extension internet .bzh, l’idée d’un emoji drapeau breton prend de l’ampleur. Une bannière de 15 mètres de long a été dévoilée le 3 novembre aux Ateliers des Capucins. Prochaine étape, le 13 janvier !

« Nous avons été la première région à créer une extension internet, le fameux .bzh. Demain, il faudrait que l’on soit la première région à bénéficier de son emoji drapeau. » David Lesnevan, président de l’association .bzh, était présent le 3 décembre aux Ateliers des Capucins, pour faire le point sur la campagne qui pourrait faire naître un emoji aux couleurs du Gwenn-ha-du.
A cette occasion, il a pu rencontrer les nombreux partenaires de l’opération, dont Brest métropole, et une bannière longue de 15 mètres a été dévoilée, aux Ateliers des Capucins.
Elle représente l’emoji drapeau breton, à l’intérieur duquel sont inscrits les noms des 671 contributeurs qui ont versé plus de 22 000 euros au projet, au cours d’une campagne de financement participatif lancée cet automne. 

A partir du 13 janvier

Et maintenant ? A compter du 13 janvier, et pour une durée de quatre semaines, une campagne de communication #EmojiBZH sera lancée. Charge alors aux amoureux de la Bretagne de s’en emparer, et d’utiliser en masse l’emoji qui sera utilisable sur les réseaux sociaux.

5 milliards de smartphone

Le but ? « Prouver qu’il y a un public et une demande pour cet emoji, afin de le voir implémenter dans les différents systèmes de téléphonie ou sur les réseaux sociaux, explique encore David Lesnevan. Si l’on y parvient, ce sera une nouvelle image forte pour la Bretagne, et son drapeau se verra alors identifié dans plus de 5 milliards de smartphone dans le monde ! »