Enseignement

L’école Simone-Veil prend forme

Mis en ligne le

Débutés en mai 2018, les travaux de regroupement des écoles Lyon et Algésiras vont bon train. L’un des bâtiments est déjà en service, et l’autre sera opérationnel à la rentrée. Un futur beau site scolaire en plein centre-ville de Brest, qui répondra au nom de Simone-Veil.

« C’est l’un des grands chantiers de 2018 », avait déjà annoncé François Cuillandre, maire de Brest, en posant la première pierre de la nouvelle école Simone-Veil, en avril 2018. Et pour cause : d’un montant de 3,7 millions d’euros, les travaux de regroupement des écoles maternelle Lyon et élémentaire Algésiras sur un même site viennent illustrer la mobilisation de la ville de Brest en matière d’investissements dans ses écoles publiques.
A ce jour, les travaux, menés en site occupé, vont bon train, et ont déjà permis de livrer le premier bâtiment en décembre 2018. Les élémentaires y ont pris leurs quartiers en janvier 2019. Acoustiquement, énergétiquement et architecturalement, le résultat est là : « C’est une réussite à tous les niveaux, témoigne Carole Saillour, directrice de l’école. Personnel comme enfants ou parents s’y sentent très bien. »  

Un chantier parmi d’autres

Voisin du bâtiment des élémentaires, celui des maternelles est toujours en chantier, pour une mise en service à la rentrée de septembre. Rénové dans le même souci d’optimisation énergétique (isolation par l’extérieur…) notamment, il accueillera à terme quatre classes de maternelles. Le bâtiment élémentaire, quant à lui, pourra accueillir six classes.
La rentrée 2019 verra donc l’école Simone-Veil tourner à plein régime, et jouir d’une identité forte en plein centre-ville de Brest. Un chantier qui fait écho à ceux en cours actuellement du côté de l’école Jean Macé (nouveau restaurant scolaire, pour un montant de 900 000 euros) ou du Forestou (restructuration de la restauration scolaire, pour un montant de 780 000 euros).