Culture

Le Quartz fait sa rentrée nomade !

Mis en ligne le

C’est parti pour une saison inédite à plus d’un titre pour la scène nationale brestoise, Le Quartz. Tandis que le théâtre se refait une beauté, les spectacles se joueront sur tout le territoire, de quartiers en communes, et de salles amies en espaces publics à partager.

De l’Arena à une plage de Ploudalmézeau en passant par le jardin Kennedy, la Maison du Théâtre, le Mac Orlan ou encore le Vauban, le Quartz joue cette saison à venir les invités surprises de lieux inédits. Une saison nomade motivée par le grand chantier de rénovation de la scène nationale brestoise, et qui va donner l’occasion aux publics de voyager à travers l’art en général et la géographie locale en particulier ! 

Coopération 

« Cette saison sera un peu particulière et hors les murs. Et je tiens à saluer toutes les structures culturelles locales qui vont accueillir les spectacles cette année. C’est bien là une nouvelle preuve que nous savons coopérer avec tout notre territoire », s’est réjoui François Cuillandre, maire de Brest à l’occasion de la présentation de la saison 2021-2022 ce lundi 6 septembre, aux Ateliers des Capucins. 

Nomadisme joyeux et partageur 

Co-construite avec Mathieu Banvillet, l’ancien directeur du Quartz, et Maïté Rivière, qui a pris le relais au printemps, cette programmation (disponible sur cette page) s’affiche plus que jamais enjouée, plurielle, curieuse et inventive à la fois. 
Et il y en aura pour tous les goûts, et tous les publics, dans des scénographies qui vont déménager ! L’ouverture de saison, co-construite avec la Maison du théâtre, se jouera du côté de Plouguerneau, pour Rivages, d’Alexandre Koutchesky. Une évocation de notre rapport à l’histoire de la traite négrière, qui se jouera en cinq soirs, sur de petites jauges, mais… à la plage ! Le déroulé à suivre verra les spectacles naviguer d’une scène à l’autre du territoire, d’un répertoire à un autre, dans un savant mélange des genres où se croiseront musiques, théâtres, danse ou encore nouveau cirque. 

Le bonheur de se retrouver 

Véritable festival itinérant, cette nouvelle saison va donc aussi, très largement, faire la part belle aux partenariats renforcés entre les acteurs culturels de tout le territoire. Et à l’heure de la reprise de la vie culturelle, malmenée par plus d’un an de crise sanitaire, cette cohésion fera figure de renaissance ! 

Abonnements en ligne à partir du mardi 7 septembre