Développement durable

Le mobilier se recycle, pour le bonheur des médiathèques !

Mis en ligne le

Depuis deux ans, l’association Un peu d’R travaille avec les médiathèques brestoises, pour leur fournir un mobilier adapté, issu de la réutilisation d’anciens meubles. Un cercle vertueux à plus d’un titre.

A la médiathèque de Lambézellec, le mobilier a rebattu les cartes de l’espace disponible. Imaginé avec l’association Un peu d’R, il permet de répondre aux besoins d’accueil des publics, tout en permettant à chacun de s’initier à l’utilité de la réutilisation des objets. 

S'adapter aux usages

Lancé en 2020 à la médiathèque du quartier, le projet avait pâti d’un retard dû à la crise sanitaire, avant de convaincre de sa pertinence en habillant le hall d’entrée. Cette fois, l’association Un peu d’R va plus loin, et a fourni des meubles et rangements pour la médiathèque elle-même, en s’appuyant sur les usages du lieu. 

... et aller plus loin ensemble

Une touche supplémentaire s’est ajoutée au cercle vertueux, puisque les meubles ont été conçus avec des jeunes suivis par le service de prévention spécialisée de l’association Don Bosco. Une manière originale de ramener des jeunes gens éloignés de l’école et pas encore arrivés sur la voie de la formation professionnelle, vers une motivation, une envie.



« Don Bosco accomplit avec les jeunes un travail fondamental, dans une société de plus en plus désorientée. Et je crois que cette expérience avec Un peu d’R leur aura permis de trouver des orientations nouvelles, qui peut aboutir sur des vocations », se réjouit Réza Salami, adjoint au maire de Brest en charge de la culture. 

De l'utilité du recyclage

Le mobilier ainsi co-construit à la médiathèque de Lambézellec est issu de meubles de
récupération, et notamment de ceux qui ont servi, en début d’année, au sommet mondial de l’océan, qui s’est tenu aux Ateliers des Capucins.  

Les meubles habitent désormais la médiathèque tout en sobriété… et en utilité, avec notamment un meuble central aux marches amovibles, qui se rétractent quand une animation nécessite de la place, et peut se déployer pour d’autres besoins. Des meubles à roulettes ou des présentoirs appuyés aux poteaux permettent aussi de gagner en efficacité. 

« Nous ne pouvons que saluer l’idée du réseau des médiathèques d’avoir lancé cette idée de partenariat avec Un peu d’R. Le recyclage permet aux objets d’avoir une nouvelle vie, et c’est précieux pour tous ! », rappelle Réza salami. Un bel exemple de travail collectif, avec des meubles qui habillent désormais plusieurs médiathèques de la ville