Aménagement du territoire

Le Haut de Jaurès poursuit sa transformation

Mis en ligne le

Dans le haut de la rue Jean Jaurès, à Brest, le renouvellement urbain va bon train. Une nouvelle phase de déconstruction débute en avril, pour ouvrir les horizons.

Après une première phase de déconstruction de l’îlot Chapdelaine entamée l’an passé, la seconde démarrera en avril. Objectif : ouvrir la voie à des espaces publics paysagers et aérés. 

Levier de revitalisation

Entamée en 2016, l’opération de renouvellement urbain su secteur Haut de Jaurès a déjà largement montré sa pertinence. En accompagnant les propriétaires privés dans la rénovation de leurs immeubles anciens, Brest métropole met en œuvre un véritable levier de revitalisation du quartier, en s’appuyant sur les acteurs locaux. 
Les passants du Haut de Jaurès l’ont déjà bien noté : le secteur s’est renouvelé pour le mieux, avec des travaux financés sur 15 immeubles, pour quelque 2,5 millions d’euros de travaux. 

Nouveaux logements

Identifié comme secteur à enjeux, en raison d’une forte proportion d’habitat indigne et de bâtiments dégradés, l’îlot Chapdelaine présentait des enjeux d’aménagement urbain à l’échelle du quartier. Une restructuration entière a donc été programmée, visant : 

  • une nouvelle offre de logements mixtes
  • la création d’une place 
  • des cheminements améliorés

 

Trois mois de travaux à venir

La seconde phase de travaux de déconstruction (immeubles situés du 22 au 224 rue Jean Jaurès) va démarrer début avril, pour une durée d’environ trois mois. L’espace libéré sera ensuite réaménagé en place paysagère publique, à proximité du Pilier rouge. 
Durant ces travaux, les accès riverains et commerces seront maintenus. La venelle Maria Chapdelaine sera elle fermée sur ce laps de temps, de la rue Jules Lesven à l’entrée du cimetière (à proximité du 45, rue Maria Chapdelaine).