Culture

Le Canot de l'empereur se dévoile aux ateliers des Capucins !

Mis en ligne le

Le 22 janvier, le Canot de l’empereur fera l’objet de toutes les attentions, aux ateliers des Capucins. Cette œuvre magistrale du musée national de la Marine, revenue à Brest en octobre 2018, sera déplacée puis installé sur ses bers définitifs.

La dépose de la bâche, le levage et la pose du Canot de l'empereur nécessiteront un mois de travail de la part de l’entreprise Bovis, pour cette opération minutieuse. Trait d’union entre le palais de Chaillot de Paris, le musée de la Marine à Brest, les ateliers des Capucins et l’histoire de la ville, ce joyau du patrimoine viendra se poser face à l’entrée de 70.8.
Pour la mise en place du canot sur son socle définitif, le toit et les quatre côtés du caisson métallique seront retirés.
En partie basse, le public découvrira une médiation pédagogique à la hauteur du rôle qu’il joua dans l’histoire. Un jeu de miroirs permettra à la fois de refléter cette coque,  symbole de l’âge d’or de la construction navale en bois, et de rendre accessible visuellement l’intérieur du navire.

Les grandes étapes de l’opération 

  • Ouverture du coffrage en contreplaqué : mercredi 22 janvier
  • Déplacement du Canot dans son caisson métallique ajouré : jeudi 23 janvier
  • Levage du Canot sans le caisson et installation sur son socle définitif : mercredi 5 février

La vie du Canot de l'empereur

  • 1810 : c’est l’année de naissance du Canot, qui est construit à Anvers, pour Napoléon Ier. Il est très peu décoré à l’époque. 
  • 19,04 mètres : c’est la longueur de l’embarcation, pour 3,70 mètres de large et un peu plus de 5,45 mètres de hauteur. 
  • 8 jours : c’est le temps qu’il fallut, en 1943, pour assurer le transport de Brest vers le musée de Chaillot, à Paris, via la voie ferrée. Lors de son transfert en 2018 par la route il a fallu 2 jours. 
  • 32 : c’est le nombre de décors amovibles qui ornent le Canot. Parmi eux un élément d’apparat couronne sommitale et le trident de la figure de proue.