Santé

Le bien manger au menu

Mis en ligne le

A compter du 1er mars, Brest métropole dresse la table du bien manger. Des dizaines de propositions autour de l’alimentation durable vont voir le jour, et la maison de l’alimentation itinérante sera présente à Plougastel-Daoulas, puis à Plouzané.

Adopté en mars 2021 par les élus de Brest métropole, le projet alimentaire métropolitain entre dans sa phase bien concrète. Des dizaines d’actions autour du bien manger vont être proposées dès le 1er mars. 

Un fort soutien financier

« Ce projet alimentaire métropolitain vise à assurer un accès à l’alimentation saine et durable pour toutes et tous. Il est reconnu par le ministère de l’agriculture et nous avons aussi bénéficié d’un soutien financier de 476 000 euros via le plan de relance », souligne Nathalie Chaline, vice-présidente de Brest métropole en charge de l’économie des transitions et de l’alimentation durable. Reposant sur 8 axes, déclinés en 32 actions, le projet bénéficie ainsi d’un soutien financier qui couvre en moyenne 85 % du coût de chacune des actions programmées. 

A Plougastel et Plouzané

Pour lancer concrètement le projet, Brest métropole va donc ouvrir la table du bien manger très largement, à compter du 1er mars et durant six semaines. En partenariat avec l’association Aux goûts du jour, la Maison de l’alimentation itinérante va ainsi poser sa Tiny house : 

  • à Plougastel-Daoulas (parking de la Fontaine Blanche, du 1er au 23 mars
  • à Plouzané (place de la mairie, du 25 mars au 17 avril).

Objectif : sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux de l’alimentation durable, et proposer des solutions, via des rencontres, des ateliers, des acteurs locaux engagés. Toutes les propositions de cette maison de l’alimentation itinérante sont à retrouver sur cette page

Mais aussi sur toute la métropole 

« Mais durant ces six semaines, c’est toute la métropole qui se mobilise pour le bien manger, avec une centaine de propositions, sur toutes les communes », précise Charlotte Frigout, de l’association Aux goûts du jour. 
A Brest, des animations autour de l’alimentation durable et locale seront ainsi proposés sur cinq marchés alimentaires (Kérinou, Lambézellec, Saint-Louis, Bellevue et Quatre Moulins), entre le 15 et le 26 mars, tandis que des dizaines de propositions vont fleurir, dans les structures de quartier, les jardins, les associations de la métropole, autour du bien manger.
Une belle manière de démarrer le printemps autour d’un menu local, de saison et tout aussi bon pour les papilles que pour la planète.