Loisirs, Sciences

Le beau voyage de la Nuit européenne des chercheurs

Mis en ligne le

Seul acteur breton à embarquer pour la 17e Nuit européenne des chercheurs, Océanopolis propose un voyage plein de surprises, de découvertes et de belles rencontres avec les scientifiques du territoire, le 24 septembre.

Le 24 septembre, quelque 130 scientifiques du territoire embarqueront le public dans la 17e édition de la Nuit européenne des chercheurs, à bord du vaisseau de la découverte tous azimuts, Océanopolis ! 

Le voyage des retrouvailles 

L’an dernier, pandémie oblige, la Nuit européenne des chercheurs s’était déroulée en ligne. Pour cette nouvelle édition, les retrouvailles sont au menu, avec quelque 130 scientifiques présents à l’appel et une myriade de découvertes, dans une dimension aussi ludique que pédagogique. 
Placée au niveau national sous le thème du voyage, cette belle nuit prendra, à Océanopolis, la forme d’un fabuleux voyage dans le temps. Les visiteurs pourront ainsi, entre autres, partir à la découverte d’énigmes, à glaner auprès des scientifiques présents sur les 25 stands de présentation de la soirée. 

130 scientifiques passeurs de savoir 

Pour l’occasion, les chercheuses et chercheurs, bien décidés à passer leur savoir en toute pédagogie, joueront le jeu de la fête, et présenteront leurs travaux et leurs secrets dûment déguisés ! Une manière joyeuse de briser la glace avec le grand public et entrer ainsi en connexion avec toutes les générations. « On est dans un travail de vulgarisation assumé, pour faire comprendre nos métiers, et faire entendre, notamment aux jeunes, que nos métiers, ils pourront eux-aussi y accéder », souligne Patrick Cormier, de la station biologique de Roscoff ( CNRS/ Inserm), qui se chargera le 24 septembre, de faire voyager le public à travers les cellules… des oursins. Un voyage au cœur même de la vie, avec, notamment, des fécondations en direct et la découverte de la magie de la division cellulaire. 
« Chaque fois, ces rencontres sont des expériences extraordinaires », confirme Cécile Voisset, chercheure au sein de l’unité Prime(Inserm du CHRU), qui interviendra quant à elle sur les maladies dégénératives du cerveau. 

Science et jeux ! 

Outre les stands de présentation des chercheurs, répartis sur les trois pavillons d’Océanopolis, trois animations seront proposées :  

  • Le voyage contre la montre, un escape game sur la trace des chercheurs et de leurs découvertes ;
  • La valise du chercheur, un speed searching, rencontre éclair avec des scientifiques, pour une entrée en matière ludique et passionnante ;
  • Destination souvenirs, des récits et anecdotes de voyages de recherche des scientifiques présents.

La soirée s’achèvera par l’ouverture de l’urne de la valise à remonter le temps, avec de nombreux lots réservés aux scientifiques en herbe les plus persévérants ! 


En raison du contexte sanitaire, la jauge est limitée à 2 000 visiteurs. L’entrée est gratuite mais sur inscription préalable. Passe sanitaire exigé à l’entrée.