Sport

Le beau visage du petit Kerzu

Mis en ligne le

Le petit Kerzu, l’un des centres sportifs brestois les plus fréquentés de la ville, s’est refait une beauté. Un peu plus d’un an de travaux lui ont en effet permis de retrouver un beau visage, et il accueille déjà ses premiers sportifs ravis. Son inauguration a eu lieu le 28 novembre.

Pratiques associatives et individuelles, scolaires et universitaires : le centre du petit Kerzu compte parmi les équipements sportifs brestois les plus fréquentés, et la ville de Brest y a engagé, en septembre 2017, un important chantier de réhabilitation. Lequel s’est officiellement achevé le 28 novembre, par une inauguration officielle en présence des membres des clubs qui en jouiront, ainsi que des élus de la ville. « Ces travaux étaient évidemment justifiés, a précisé Patrick Appéré, adjoint au maire de Brest en charge des sports. Quand on regarde à l’échelle de la métropole, voire même du Pays de Brest, on s’aperçoit qu’il existe désormais un maillage important d’équipements sportifs de qualité. A Gouesnou, Saint-Renan, et à Brest donc, les collectivités produisent des terrains qui nous fourniront de beaux champions. »

2,3 millions d’euros de travaux

Fréquenté notamment par les scolaires de Kerichen ou de la Croix Rouge, mais également par les associations sportives comme le Stade brestois athlétisme, le petit Kerzu a donc retrouvé son lustre d’antan. A commencer par la piste d’athlétisme, dont la dernière rénovation remontait à la fin des années 90 et qui, aujourd’hui, offre un confort de course sans pareil. Le terrain principal a quant à lui été transformé en terrain synthétique, afin de pouvoir accueillir à la fois matchs de rugby et entraînements sans subir les affres d’une pratique trop intensive.
Déplacements des différentes aires de lancers, éclairage remis à neuf, rénovation du revêtement de la halle des sports ou des locaux associatifs comptent également parmi les travaux réalisés. Un peu plus d’un an de travaux et 2,3 millions d’euros d’investissement (ville de Brest, mais aussi région Bretagne, département du Finistère, et conseil national pour le développement du sport) ont été nécessaires à cette cure de jouvence réussie.