Culture

L’art graphique choyé au musée des Beaux-arts de Brest

Mis en ligne le

A compter du 2 janvier, et profitant de sa traditionnelle fermeture annuelle, le musée des Beaux-arts de Brest engage un grand travail de restauration de sa collection d’art graphique, riche de quelque 3 000 œuvres. Une tâche méticuleuse qui annonce des (re)découvertes passionnantes !

« Ici, beaucoup l’ignorent, mais nous sommes dans un établissement qui s’appuie sur 15 000 œuvres, soit autant que le musée d’arts de Nantes, dont 3 000 pièces sont des œuvres sur papier. C'est de ce fonds très spécifique d'art graphique dont il est question aujourd'hui et que nous prenions le temps de le valoriser. »

C’est en ces termes que Réza Salami, adjoint au maire de Brest en charge de la culture, a annoncé, ce 16 novembre, le grand chantier qui s’annonce du côté du musée des Beaux-arts de Brest, à compter de janvier 2023.

« Le musée débutera alors sa période de fermeture annuelle traditionnelle, complète Sophie Lessard, directrice de l’établissement. Il rouvrira ses portes au public en février mais ce grand chantier de restauration, de dépoussiérage ou de référencement de nos 3 000 œuvres graphiques nous contraindra à quelques ajustements ».

A retenir :

  • Fermeture annuelle du musée du 1er au 31 janvier 2023
  • Mise entre parenthèses de l’artothèque et de ses 1 250 œuvres pour un an
  • Ouverture des galeries permanentes du musée à partir du 1er février 2023
  • Aucune exposition temporaire programmée en 2023
  • Participation à la Nuit des musée (13 mai) et aux Journées européennes du patrimoine (16 et 17 septembre) maintenues

Pourquoi ce chantier ?

Le travail sur ces 3 000 œuvres s’annonce indispensable dans le cadre du projet de rénovation et d’extension du futur musée. Il s’agit ainsi de mieux connaître ce fonds tout à fait spécifique, de mieux le préserver, afin de mieux le valoriser.
Car cette collection de dessins (pastels, fusains, aquarelles…), d’estampes (eau-forte, lithographie…) et de photographies, aujourd'hui soigneusement conservée dans du papier de soie et à l'abri dans des boîtes étanches, doit être mieux connue et reconnue pour être présentée, à terme, au public.