Budget participatif

Jardins extraordinaires : le premier arbre planté

Mis en ligne le

C’est une première concrétisation du budget participatif 2018 de la ville de Brest : le premier arbre des jardins extraordinaires du port de commerce a été planté le 17 octobre. Et sera suivi de beaucoup d’autres !

Le long des falaises du port de commerce, des dizaines de bénévoles se sont escrimés, ces dernières semaines, à défricher les premières parcelles des jardins extraordinaires. Avec un objectif des plus motivants pour ces passionnés de botanique : accueillir la première des quelque 500 plantations programmées dans ce jardin en terrasses, né de l’imagination d’une poignée de Brestois, qui ont convaincu l’an dernier les habitants. Le projet avait en effet été désigné premier lauréat de la saison 1 du budget participatif de la ville de Brest. 

Première plante

« On a voulu célébrer la “première plante” de ce jardin… ça change de la première pierre ! Et ça fait du bien ! », sourit Gildas Calvez, l’un des initiateurs du projet, en gardant un œil sur le camion transportant la star du jour : un palmier Butiagrus, très rare en France et dont l’achat a été rendu possible par une campagne de financement participatif. « Nous avons eu l’opportunité de pouvoir acheter ce spécimen remarquable, d’un beau volume… Nous avons voulu créer un jardin extraordinaire… avec des plantes extraordinaires ! », ajoute Jacques Philippot, également membre du projet depuis la première heure. 

500 autres attendues

Planté sur la partie basse des jardins, avec l’accompagnement technique des espaces verts de Brest métropole, ce premier “habitant“, de quelques mètres de haut pour l’heure, devrait grandir rapidement et prendre du volume.
Il sera progressivement rejoint par des centaines d’autres plantes de tout type et de toutes origines, et des chantiers participatifs seront lancés pour l’aménagement du site. 

Travaux au printemps

D’une superficie d’environ 7 000 m², ces jardins partent du bas des remparts, rue Amiral Troude, pour rejoindre les hauteurs de la rue Poullic al Lor. Mais des travaux restent à faire pour sécuriser les accès hauts : le service des espaces verts mettra en place une rampe d’accès et renforcera les garde-corps, d’ici au printemps.
Les jardins compteront alors déjà de nombreuses plantations, et les Brestois pourront commencer à en découvrir les trésors !

Saison 2 en cours

Présent lors de la plantation du Butiagrus, le 17 octobre, Thierry Fayret, adjoint au maire en charge de la participation des habitants affichait un large sourire : « Planter cet arbre, qui préfigure les jardins extraordinaires, c’est un beau geste qui fait plaisir ! Et c’est aussi le premier acte concret du budget participatif de la ville ! ». Un budget qui en est à sa deuxième saison, pour laquelle les habitants peuvent voter pour leurs projets préférés jusqu’au 22 octobre. 

 

L’association des Jardins extraordinaires entend partager son projet avec le plus grand nombre. Dès samedi 19 octobre, elle réserve un accueil et une découverte des jardins en avant-première, destinés aux donateurs qui ont permis de financer le palmier Butiagrus. Un travail est également amorcé avec l’école européenne supérieure des Beaux-arts de Brest, pour la construction de bancs en bois, tandis qu’une école de la ville pourrait très vite s’associer au projet, pour participer à des plantations nouvelles, au printemps prochain.