Culture, Loisirs

“Interstices”, éclosions artistiques à Brest, le 21 août

Mis en ligne le

Imaginée par un collectif réunissant une dizaine de compagnies artistiques brestoises, la journée du 21 août devrait assurer un très grand nombre de surprises poétiques entre la place de Strasbourg et le quartier de Kerangoff. Baptisé “Interstices”, le rendez-vous amènera la culture au cœur même de l’espace public et au plus près des habitants.

Une sirène dans une baignoire, une chaise vide, un clown, une conteuse, un crieur public…
Le 21 août, de 10 heures à 19 heures, la ville de Brest va voir éclore des décors originaux et des artistes de tous genres, à l’initiative des Aktionistes, collectif d’artistes brestois qui se sont fédérés au printemps 2021. « De la place de Strasbourg au quartier de Kerangoff, le long de la colonne vertébrale de Brest, de nombreuses compagnies locales proposeront en effet de multiples formes au plus près des habitants et des passants », explique Léonore Canales, directrice de la compagnie A petit pas. 

Rencontrer un public différent

“Interstices” verra donc les artistes prendre possession des rues de la ville le temps de créations courtes, gratuites et données sans horaires définis. « L’occasion de trouver un autre public que celui qui fréquente les salles de spectacles et de le rencontrer de manière différente », souligne de son côté la danseuse Jennifer Dubreuil-Houthemann.
« Pour la ville de Brest, et c’est la raison pour laquelle celle-ci a octroyé son soutien au rendez-vous, cette manifestation va permettre  d'atteindre deux objectifs : assurer aux artistes de retrouver le public dans ce contexte sanitaire toujours aussi compliqué, et permettre aux habitants de renouer avec de belles propositions culturelles et artistiques », analyse Marie-Pierre Creff, adjointe au maire de Brest en charge du quartier des Quatre-Moulins.   

Clôture au centre social de Kerangoff

Le rendez-vous, qui entre dans le cadre du programme d’animations Cet été voyagez à Brest, devrait s’achever en fin de journée par un spectacle collectif donné au niveau du centre social de Kerangoff, partenaire du projet.