Emploi, formation

Intelligence artificielle : Brest a inauguré sa première école Microsoft

Mis en ligne le

Vingt stagiaires, issus de tous horizons, pour une première promotion : l’école du géant du numérique Microsoft a été officiellement inaugurée ce 9 février, et ses effectifs sont déjà sur le pont depuis le mois d’octobre. Hébergés au sein de l’Isen, école d’ingénieurs brestoise, ils débutent là une aventure importante !

Le géant du numérique Microsoft a inauguré, ce 9 février, le lancement de sa première école dédiée à l’intelligence artificielle à Brest. « Et c’est forcément un marqueur fort de l’attractivité de notre territoire, a souligné Michel Gourtay, vice-président de Brest métropole en charge de l’économie, et président du technopôle Brest-Iroise. Cette école Microsoft signifie que nos apprenants, nos talents, vont pouvoir développer un savoir localement, et être ensuite embauchés par les entreprises de notre territoire, grâce à l’investissement d’un vrai géant du numérique mondial. »

L'Isen comme partenaire pédagogique

Pour les 20 premiers stagiaires de cette formation dédiée à l’intelligence artificielle, l’aventure a en fait réellement débuté depuis le mois d’octobre, au sein des locaux de l’Isen, école d’ingénieurs brestoise, retenue comme partenaire pédagogique par Microsoft. Et les partenaires, d’ailleurs, sont nombreux.
Brest métropole, mais aussi la Région Bretagne, la French Tech Brest +, le technopôle Brest-Iroise, ou Pôle emploi ont contribué à favoriser l’installation de l’école Microsoft IA sur le territoire, tandis que Simplon, entreprise de l’économie sociale et solidaire, se chargeait de coordonner le dispositif pédagogique.

Un fort pourcentage d'employabilité

Lancées en 2018, les écoles Microsoft se sont installées sur de nombreuses villes françaises, et l’implication du géant mondial à Brest vient témoigner de son engagement en faveur de l’emploi en Bretagne. Car les premiers stagiaires brestois sélectionnés vont en effet rapidement intégrer des entreprises du territoire (Thalès, CHRU, Alcatel-Lucent…), pour y parfaire leurs connaissances, et mettre à profit le savoir acquis durant la formation théorique. « Depuis le lancement de nos écoles, a témoigné de son côté Carlo Purassanta, président de Microsoft France, elles peuvent se targuer de 90 % d’employabilité à l’issue de la formation de développeur en intelligence artificiel, métier qui est réellement en tension à l’heure actuelle. »

Des stagiaires de tous les horizons

La première promotion brestoise se compose donc de 20 stagiaires, dont 6 femmes. Ils sont âgés de 20 à 47 ans, et étaient tous demandeurs d’emploi. La moitié d’entre eux possèdent un niveau supérieur à Bac + 3, et d’autres ont des diplômes de niveau CAP, ou ne disposent d’aucun diplôme. Leur formation durera 20 mois, dont 12 seront passés dans des entreprises brestoises partenaires du dispositif.