Déchets

Grand ramassage le 8 juin : on ne mégote pas avec la planète !

Mis en ligne le

Un mégot pollue 500 litres d’eau à lui tout seul. Une fois qu’on a dit ça, que fait-on ? La collectivité et des associations ont décidé de responsabiliser les usagers face à ce qui s’apparente à un fléau, en organisant une grande collecte le 8 juin, associée à l’installation de bornes de collecte de la société MéGO.

Il est courant de voir ce simple geste du vol plané du mégot dans le caniveau, comme si c’était une poubelle ou un petit déchet inoffensif, voire biodégradable. Or la puissance de nuisance de ce petit bout d’acétate de cellulose (composé plastique) est immense, comme le rappelle Bastien Lucas, fondateur de la société de recyclage MéGO (Bourg-Blanc) : « La nicotine étant écotoxique, le mégot devrait être considéré comme un déchet dangereux, au même titre qu’une pile. Un mégot pollue 500 litres d’eau. » Sans compter la cinquantaine d’autres substances polluantes qui le compose. Hydrophile, le petit mégot délivre ses molécules nocives au contact de l’eau. «Il pollue non seulement la mer, mais aussi les sols», souligne Nicolas Marquis, bénévole de la fondation européenne Surfrider, organisatrice de nombreuses collectes. 

Ramassage géant le 8 juin

La généralisation de la clope que l’on grille en extérieur a donné naissance «à de véritable nids à mégots ». « C’est pourquoi, au même titre que la campagne Serial Cleaner, nous voulons lancer une nouvelle campagne de sensibilisation et de responsabilisation des  fumeuses et des fumeurs, commente Patricia Salaün-Kerhornou, vice-présidente de Brest métropole en charge de la propreté urbaine. Nous profitons du festival des déchets pour lancer un défi aux habitantes et habitants, se joindre aux associations pour collecter 100 000 mégots dans l’hyper centre de Brest, le 8 juin.» 

Ce 8 juin constitue l’occasion pour la jeune marque de vêtements Pesket, l'entreprise MéGO,  l'association Ar Viltansoù – Rade de Brest et Surfrider, avec l’appui de la direction des déchets, de faire comprendre au public l’enjeu du tri pour la planète. Cinq bornes de collecte en forme de cigarettes seront installées définitivement en ville. Le 8 juin, place de la Liberté, un cendrier géant où se déversera la collecte,  permettra de « marquer les esprits ». Chacun est invité à venir donner un peu de son temps pour que le vol plané du petit mégot finisse désormais dans une poubelle. 

Surfrider fondation fournit les gants et sacs de ramassage. L'inscription sur sa plateforme permet d'être couvert par une assurance. Brest métropole distribuera des cendriers de poche et MéGO témoignera de son savoir-faire de transformation des mégots en mobilier urbain.