Déplacements, Loisirs

Fêtes de fin d'année : deux week-ends de transports en commun en accès libre !

Mis en ligne le

Afin de favoriser l’accès au centre-ville de Brest avant les fêtes, les élus de Brest métropole examineront le 6 décembre, en conseil de métropole, une proposition qui permettra au plus grand nombre d’emprunter les transports en commun du réseau Bibus en accès libre.

« Nous avions déjà mis en œuvre cette mesure l’an dernier, afin de soutenir l’activité des commerçants après les manifestations des Gilets jaunes. L’opération avait bien fonctionné, et nous souhaitons donc aujourd’hui la reconduire », précise François Cuillandre, président de Brest métropole et maire de Brest.  

Soutenir l’attractivité du centre-ville

Les week-ends des 14-15 et 21-22 décembre, si les élus valident la proposition le 6 décembre, c’est donc l’ensemble du réseau de transports en commun de Brest métropole qui sera en accès libre. Le tram, bien évidemment, mais aussi les bus, le téléphérique et les parkings relais du tram. 

Forte fréquentation attendue

Libre accès ? « Rien n’est jamais gratuit : cette opération va représenter un manque à gagner d’environ 100 000 euros pour Bibus », relève encore l’élu. Un prix à payer pour « redonner de l’attractivité au centre-ville de Brest à la veille des fêtes, et les commerçants sont très demandeurs », souligne Christiane Migot, adjointe au maire de Brest en charge du commerce.
L’an dernier, Bibus avait noté une augmentation de la fréquentation de l’ordre de 30 % sur les deux week-ends. Des rames supplémentaires avaient d’ailleurs été ajoutées, et cette hypothèse pourrait également se révéler nécessaire cette année. 

Privilégier les alternatives à la voiture

De quoi donc profiter à plein des vitrines de Noël, mais aussi du marché de la place de la Liberté qui démarre ce 29 novembre, tout comme des nombreuses animations programmées par la ville durant toute la période. 
« Cette mesure entre totalement dans notre ligne d’incitation à utiliser de plus en plus les transports en commun. Le 6 décembre, nous examinerons également le plan vélo… nous souhaitons réellement promouvoir les moyens de transports alternatifs à la voiture en ville. Et si, à l’occasion de ces week-ends, une part des habitants se décide à prendre ne serait-ce qu’un pass liberté au réseau pour la suite, alors on aura gagné ! », pointe, quant à lui Yohann Nédelec, vice-président de Brest métropole en charge en charge des déplacements.