Développement durable

Eaux pluviales : des récupérateurs d’eau à réserver pour une meilleure gestion

Mis en ligne le

Approuvé en 2018, le schéma directeur de gestion des eaux pluviales de Brest métropole s’appuie, depuis 2020, sur les ambitions du plan climat air énergie 2019-2025 de la collectivité. C’est dans ce cadre global que s’inscrit l’opération initiée par Brest métropole, qui va permettre aux particuliers d’acquérir, à partir du 15 mars et à bas prix, des récupérateurs d’eau pluviale.

Les réservations des récupérateurs d'eau de pluie sont closes, en raison d'un grand nombre de demandes. 

Le plan climat air énergie de Brest métropole 2019-2025 sous-entend de mener un grand nombre d’actions à l’échelle du territoire, dont des actions en lien avec la gestion des eaux pluviales et les économies d’eau. « Et c’est dans le cadre de ce plan climat que nous avons décidé de lancer une action expérimentale auprès des habitants de toute la métropole, en leur permettant d’acheter à bas prix des récupérateurs d’eau pluviale », pose Véfa Kerguillec, vice-présidente de Brest métropole en charge de l’eau et de l’assainissement. 

Réservation du 15 mars au 15 mai

A partir du 15 mars, et jusqu’au 15 mai, il sera donc possible de réserver des récupérateurs d’eau, dont la métropole prendra 70 % du coût à sa charge.
Le reste à charge pour les particuliers oscillera entre 30 et 50 euros, selon le volume du récupérateur choisi (de 300 à 1 000 litres). « Ce prix comprend par ailleurs la livraison et un kit de raccordement à la gouttière », souligne Nicolas Floch, de l’écologie urbaine de Brest métropole.
Pour les particuliers qui voudront se lancer dans l’aventure, une seule directive : s’engager, par signature d’une charte, à respecter le bon usage du récupérateur. « A savoir, poursuit l’élue, le fait de reverser directement dans le sol l’éventuel trop-plein d’eau récupéré dans la cuve, et ce afin de ne pas venir saturer, par exemple, le réseau unitaire. »

Des avantages indéniables   

Les livraisons des récupérateurs seront ensuite réalisées du 15 avril au 15 juin. Si l’opération est couronnée de succès, elle pourra être reconduite à l’automne. 
Pour les particuliers qui réserveront un tel équipement, et au prix d’un petit bricolage sur leur gouttière, les avantages seront doubles :  réduction des coûts en matière d’eau, en réutilisant par exemple ces eaux pluviales pour le jardinage ou le rinçage des outils ; et participation, de manière éco-responsable, au soulagement du réseau unitaire de récupération des eaux