Cadre de vie

Des animaux fantastiques lâchés sur la métropole !

Mis en ligne le

Le tour de magie des jardiniers de la métropole est particulièrement bluffant : s’appuyant sur le thème des Animaux Fantastiques, roman de J. K. Rowling qui préfigure Harry Potter, les équipes ont conçu des personnages merveilleux. Un résultat qui ne doit pas cacher le travail de fleurissement accompli toute l’année.

Sur le site horticole de Guilers, une équipe d’une dizaine de personnes fait pousser chrysanthèmes, pensées, coquelicots, arbres et arbustes, et bien d'autres espèces, en pépinières. « De février à octobre, nous produisons près de 2 200 chrysanthèmes qui servent au fleurissement des espaces verts des 7 communes de la métropole », présente Sébastien, agent jardinier. Dès le 15 mai, « après les saintes glaces », ces belles annuelles partiront rejoindre plates-bandes et ensemble paysagers des sept communes. 

Label Ville fleurie

« Ce fleurissement vient compléter la gamme végétale permanente de la métropole, commente Eric Guellec, vice-président à la proximité. Nous comptons par exemple 22 000 arbres urbains, entretenus par une équipe de personnes. » Les équipes de maintenance créent des ambiances colorées et éphémères au printemps, à l’été et en automne. Ce fleurissement saisonnier permet à la ville d’être labellisée Ville fleurie (4 fleurs). Ce sont ainsi 3 000 m2 de surface qui sont plantées régulièrement, soit 60 massifs floraux.

Des décors d'automne

L’hiver étant moins propice aux plantations, les agents des espaces verts se livrent à une tout autre activité qui ne sollicite pas moins leurs talents de paysagistes : la construction de sculptures qui servent de décor dès l’automne. Très attendues par le public, ces animations se déclinent sur un thème choisi par la direction des espaces verts. Ensuite, chacun donne libre cours à son imagination (voir le diaporama et la vidéo). Et le moins que l'on puisse dire, c'est que leurs créations sont très appréciées !  

 

En chiffres : 259 agents de la direction des espaces verts exploitent, maintiennent et gèrent un patrimoine végétal de plus de 867 hectares à l'échelle de la métropole.