Déplacements

Des aménagements de priorité cyclables à Plouzané

Mis en ligne le

Un mois et demi de travaux ont permis à la commune de Plouzané, dans le cadre du schéma directeur vélo de Brest métropole, de repenser les aménagements de voirie le long de la route de Brest. Désormais, la priorité est aux cyclistes !

Longue de plus d’1,5 kilomètre, la route de Brest, à Plouzané, pouvait compter jusque-là sur une grande piste cyclable très empruntée et traversant une partie de la commune.

Grande nouveauté, qui a désormais cours sur l’axe : la priorité est laissée aux cyclistes, entre la route de Kervallan, à l’est, et l’allée des Lilas, à l’ouest, sur cette route coupée par huit carrefours. Et c’est donc aux intersections de ces huit voies que les amoureux de la petite reine peuvent maintenant pédaler sans mettre pied à terre.

Le point de vue du cycliste

« Il s’agit bien d’un aménagement très structurant pour le vélo, analyse Frédérique Bonnard-Le Floc’h, vice-présidente de Brest métropole en charge de la proximité secteur ouest. On a aménagé une voie existante pour la rendre plus praticable et plus sécurisée pour les vélos, en changeant cette fois-ci de mode de pensée : on s’est demandé comment procéder du point de vue d’un cycliste plutôt que du point de vue d’un automobiliste. Si on veut favoriser le développement de la pratique cycliste sur le territoire, nous devons désormais réfléchir à ce type d’aménagements. »

« Historiquement portée sur le deux-roues », ainsi que la qualifie Françoise Guéneuguès, la commune de Plouzané devrait encore bien pousser au développement du vélo, dans un secteur qui, par ailleurs, dessert de nombreux sites clés de la métropole (Thalès, le Technopôle Brest-Iroise...), que de nombreux habitants n'hésitent pas à rejoindre à vélo. 

Un aménagement innovant sur la métropole

Quelque 20 000 euros ont été engagés pour les travaux (abaissement des bordures, signalisation…), dans le cadre du schéma directeur vélo de Brest métropole. Et la priorité cycliste apparaît désormais nettement grâce à un marquage au sol bien visible de tous, ainsi que par des panneaux rappelant les nouvelles habitudes à prendre.
« Ici, le but était bien d’inverser le régime des priorités, explique Léonard Vassord, à la direction des mobilités de Brest métropole. A l’échelle de la métropole, on est sur un aménagement assez innovant, qui pourrait éventuellement être reproduit ailleurs si les conditions sont réunies. »