Culture, Loisirs

Derniers jours dans l’objectif de Gilles Caron

Mis en ligne le

L’exposition des photos de Gilles Caron à la médiathèque François Mitterrand Les Capucins s’apprêtent à tirer sa révérence. Le public a jusqu’au 27 février pour goûter au regard unique de cet immense photo-reporter.

“Un monde imparfait”. C’est le nom de l’exposition consacrée au reporter Gilles Caron, qui s’apprêter à tirer sa révérence à la médiathèque François Mitterrand Les Capucins, le 27 février.


“Un monde imparfait”, donc, constat amer dressé par un homme que le monde a révolté, déçu, ennuyé, et qu’il n’a eu de cesse de photographier afin d’en montrer les limites comme les moments de grâce

Images connues et plus intimistes

Monde du spectacle, Mai 68, mais aussi Irlande ou Vietnam… Gilles Caron a, cinq ans durant et jusqu’à sa mort prématurée au Cambodge, à 30 ans, capté des images incontournables et légendaires.

L’exposition qui lui est consacrée à la médiathèque des Capucins plonge dans certaines d’entre elles, mais également dans celles, moins connues, qui dessinent les contours plus intimistes du travail d’un homme sensible et habité

Une journée spéciale

Avant le décrochage de l’exposition, plusieurs temps forts s’offrent encore au public le 26 février :

  • Une journée spéciale Gilles Caron, à la médiathèque des Capucins, à partir de 11 heures (entrée libre)
  • Une séance de dédicaces du livre Un monde imparfait, en présence de la famille de Gilles Caron, aux Curiosités de Dialogues, à partir de 14 h 30
  • Une projection du documentaire Histoire d’un regard, de et en présence de Mariana Otero, à l’auditorium des Capucins, de 15 h 30 à 17 h 30, où l’autrice raconte l’histoire de Caron à travers ses 100 000 clichés.